Découvertes
Partager sur

Huawei: la France ne veut pas que la firme chinoise gère son réseau 5G !

la France ne veut pas que la firme chinoise gère son réseau 5G grande
Partage
Partager sur Facebook

Le gouvernement français ferait de son mieux pour mettre des bâtons dans les roues à la firme chinoise Huawei qui souhaite installer des antennes 5G.

La firme Huawei veut installer des antennes 5G en France. Seulement voilà, le gouvernement ne soutient pas vraiment l’idée. Aussi, il met tout en ouvre afin d’empêcher la firme chinoise de gérer le réseau 5G dans notre pays. Une situation plutôt étonnante. Car la France n’est pas le seul pays à se méfier de l’entreprise… MCE vous en dit plus.

Huawei dans la ligne de mire des gouvernements

Pourtant deuxième constructeur mondial. Huawei suscite la méfiance des gouvernements. Aussi, les États-Unis suspectent la firme chinoise de complicité avec les services de renseignements chinois. Mais alors que l’entreprise tente de se défendre. Cela ne semble pas fonctionner. Ils expliquaient alors vouloir adopter la politique de confidentialité d’Apple.

Seulement les États-Unis ne sont pas les seuls à se méfier de Huawei. En effet, la France soupçonnerait elle aussi le géant chinois. Avec la firme en ligne de mire. Le gouvernement français ferait son possible afin d’empêcher Huawei de mettre en place ses antennes 5G au sein du pays. Autant dire que l’entreprise de téléphonie a encore un long chemin à faire…

Les soupçons des gouvernements empêche Huawei de prendre de la puissance à travers le monde

Aussi, plusieurs gouvernements tentent alors de mettre des bâtons dans les roues de l’entreprise. Des obstacle qui pourrait bien empêcher Huawei de devenir plus puissant à l’échelle mondiale en 2019. Certains analystes qui ont étudié ce cas l’avancent d’ailleurs. Selon Les Echos, l’agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) se méfie aussi. Elle aurait alors rencontré les opérateurs et autres régulateurs le 16 janvier. Afin de discuter d’un blocage de la firme chinoise.

Un blocage qui pourrait passer par la loi Pacte. Cela permettrait alors a l’Anssi d’étendre son pouvoir d’agrément. De façon beaucoup plus large. Comme vous pouvez le constater. La menace d’un éventuel espionnage de la France est prise très au sérieux par le gouvernement.