fbpx
Découvertes
Partager sur

Huawei développe en ce moment le concurrent de Google Map !

Huawei développe en ce moment le concurrent de Google Map !
Partager
Partager sur Facebook

Huawei tente de rebondir aux attaques de Donald Trump. Le géant chinois est entrain de développer son propre service de cartographie.

Huawei encaisse les coups du président Donal Trump. En sursis aux États-Unis, la firme chinoise tente donc de rebondir et de créer son propre système de cartographie. Un équivalent à Google Map qui devrait séduire de nombreux utilisateurs. Cette nouvelle application sera disponible dès octobre 2019. Encore un peu de patience.

Une alternative à Google Map, ce sera bientôt possible grâce au géant de la téléphonie, Huawei. Les tords que cause Donald Trump et son administration à l’enseigne chinoise lui permettent au moins de rebondir. Et de parfaire sa totale indépendance et son autonomie. Finalement, peut-on considérer ça comme un mal pour un bien pour la Chine ?

Huawei : met la barre de plus en plus haute

Cette recherche d’autonomie se concrétise au travers du système d’exploitation maison Harmony OS. Ce système permettra de remplacer Androïd sur tous les téléphones Huawei. Mais Huawei ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Le Daily China vient d’annoncer que le géant de la téléphonie développe son propre système de cartographie.

Sa mise en service ? Dès octobre prochain. La Map Kit permettra, à long terme, à la marque chinoise de se libérer de Google. Et il y a de nombreux points positifs comparé à Google Map. Celle-ci sera disponible dans 150 pays et régions du monde. Il y aura au minimum 40 langues disponibles pour que les utilisateurs puissent s’y retrouver. L’application collaborera aussi qu’avec des services de cartographie, par exemple les services de VTC.

Huawei n’est pas tout seul dans cette nouvelle aventure. L’enseigne russe Yandex et l’enseigne américaine Booking seront des alliés de taille. L’ambition est de mise. Car si l’on compare avec Apple, ce dernier n’a pas réussi à détrôner Google dans ce secteur d’activité. Le géant chinois ne compte donc rien lâcher face aux États-Unis.

Maintenant la question que l’on vous pose : est-ce que vous préfèrerez donner vos données aux USA ou à la Chine ? La guerre continue donc !