Découvertes
Partager sur

Facebook: Playboy se retire du réseau social malgré ses 25 millions de fans !

Facebook: Playboy se retire du réseau social malgré ses 25 millions de fans !
Partager
Partager sur Facebook

Le groupe de presse américaine, Playboy, a annoncé se retirer de la plateforme Facebook malgré ses 25 millions de fans sur ses pages !

Suite au scandale sur la fuite de données personnelles de millions de personnes sur Facebook, Playboy a expliqué ne pas vouloir être complice de cette polémique. Le groupe américain a donc pris la décision radicale de fermer ses pages sur le réseau social. Malgré les millions d’abonnées qui les suivent chaque jour. Le pionnier de la presse érotique a fait part de son choix. Et a donné les raisons précises dans un communiqué !

Playboy ferme ses pages Facebook

Dans un long communiqué, Playboy a expliqué vouloir fermer ses pages Facebook. Le groupe a écrit : « Les informations récentes sur la mauvaise gestion présumée par Facebook des données de ses utilisateurs a renforcé notre décision de suspendre nos activités sur la plateforme pour l’instant. »

Il ont aussi ajouté : « Plus de 25 millions de fans sont en relation avec Playboy à travers nos différentes pages Facebook. Et nous refusons d’être complices en les exposant à ces pratiques présumées. C’est pourquoi nous avons annoncé que nous allons quitter la plateforme Facebook. En désactivant les comptes Playboy que Playboy Enterprises gère directement. »

« Playboy a toujours défendu les libertés individuelles et la célébration du sexe »

De plus l’entreprise est connue pour être un magazine érotique. Et avec les conditions de Facebook, la société ne peut plus s’exprimer comme elle le souhaite. Alors qu’elle avait décidé de se plier à leur règle, elle a finalement décidé de fermer la porte à Facebook. L’entreprise a aussi expliqué : « Depuis des années, il est difficile pour Playboy d’exprimer nos valeurs sur Facebook à cause de ses strictes consignes sur les contenus. »

Avant d’ajouter : « Playboy a toujours défendu les libertés individuelles et la célébration du sexe. Aujourd’hui, nous franchissons une nouvelle étape dans cette lutte. » Malgré ses dizaine de millions d’abonnées, il n’y aura probablement pas de retour en arrière concernant cette décision !