Découvertes
Partager sur

Ebay met en vente des gadgets du FBI pour hacker des iPhone !

Ebay met en vente des gadgets du FBI pour hacker des iPhone !
Partage
Partager sur Facebook

Ebay peut être une vraie mine d'or et l'on trouve de tout sur le site. Des gens mettent même en vente des outils du FBI pour hacker des iPhone !

On retrouve de tout sur le site Ebay et il est facile de trouver des objets insolites. Des annonces proposent même des gadgets du FBI pour permettre de hacker des iPhone !

Ebay : Des annoncent pour acheter des UFED  !

Le site Ebay permet de poster des annonces afin de vendre tout et n’importe quoi sur le site. Certains internautes proposent de vendre des objets insolites et même quelque peu illégaux. On pourrait retrouver des appareils de haute technologie qui permettaient de hacker des iphone afin de pouvoir avoir accès à des données confidentielles !

Le média iDropnews a dévoilé que Ebay mettait en avant des dispositifs UFED de Cellebrite. Ces appareils permettent de pouvoir hacker un téléphone et récupérer des données confidentielles digne du FBI. Ces appareils sont vendus par une entreprises israélienne et elles ne valent pas très chers sur le site. En effet, on peut en retrouver à partir de 100 dollars alors que le même appareil neuf se vend habituellement à plus de 6000 dollars !

Ebay : Des données sensibles vendues aux plus offrants !

Ainsi, n’importe qui peut se procurer se genre d’appareil sur le site web. Pourtant, il faut savoir que ces gadgets sont complètement illégaux à la vente sur Ebay. Et pour cause, ces derniers sont utilisés uniquement par les forces de l’ordre et ils ne sont pas commercialisés pour le grand public. D’ailleurs, il est interdit d’utiliser ce genre d’appareil pour hacker des iPhone et avoir les donnés confidentielles des gens.

Bien entendu, ce sont des revendeurs illégaux qui mettent ces appareils sur le site Ebay. D’ailleurs, selon Matthew Hickey, un chercheur en sécurité, ces derniers n’effaceraient pas entièrement les données de ces appareils. Cela est très grave puisque les gadgets peuvent contenir des messages, des  contacts dans des affaires pénales ou encore même d’autres données plus sensibles. Matthew Hickey en a acheté plusieurs mais l’homme a préféré ne pas regarder ce que les appareils contenaient.