fbpx
Découvertes
Partager sur

Le DJI Mavic Mini pour relancer le marché du drone ?

Le DJI Mavic Mini pour relancer le marché du drone grande
Partager
Partager sur Facebook

Le marché du drone stagne un peu depuis quelques temps mais l'arrivée du nouveau DJI Mavic Mini pourrait tout changer à l'approche de Noël !

Évalué à plusieurs milliards d’euros, le marché du drone fait figure d’exception dans un secteur des nouvelles technologies. Surtout que l’on est habitué à voir apparaître de nouveaux produits chaque année.

Les constructeurs ne cherchent-ils pas à dynamiser le marché et relancer les ventes ? Ont-ils joué toutes leurs cartes dès le début et n’ont plus rien de neuf à proposer ?

Des questions que l’on peut se poser vu la faiblesse des innovations et des sorties de produits depuis plusieurs années. Les modèles qui se vendaient en 2016 sont les mêmes qui se vendent aujourd’hui. Et les acteurs n’ont pas beaucoup évolué. DJI continue de tout écraser, alors que ses quelques concurrents sont à la peine. Le français Parrot ne se concentre plus que sur les drones depuis 2017. Il a enchaîné les échecs commerciaux (cf : le drone Anafi) et les mauvais résultats. Son chiffre d’affaires a chuté de 28 % en 2018.

DJI va-t-il relancer la machine avec le Mavic Mini ?

Sorti fin 2019, le lancement de ce nouveau drone de la part du géant chinois pour remplacer le DJI Spark est donc un petit événement. Même si on peut trouver sur Internet quelques drones pas chers, la fiabilité n’est pas toujours assurée. L’essentiel de l’offre se situait jusque-là au-dessus de 500€. Et plutôt autour de 1000€ pour les drones de meilleure qualité (pour un usage pro ou semi-pro).

Avec un prix de vente fixé à 399 euros dans sa version de base, on imagine que le Mavic Mini devrait très vite trouver son public. D’autant plus que son poids de 249 grammes lui permet de passer sous la barre des 250g qui dispense des détendeurs de drones le déclarer auprès de la DGAC (Direction générale de l’aviation civile). Un gros avantage dans ce secteur très réglementé. Et surtout encadré par des limitations de vol de plus en plus dissuasives pour les potentiels acheteurs.

Côté performances

Le Mavic Mini s’en sort plutôt très bien. Pour ce prix on n’a pas du 4k, mais du 2,7k. Il permet tout de même des images d’excellente qualité.

• L’autonomie est particulièrement bonne pour un mini drone : 30 minutes en vol. Et sa fonction retour au point de départ qui permet au Mavic Mini de revenir tout seul lorsqu’il atteint un niveau de batterie faible.
• Pilotage et prise en main très simples avec une bonne précision de guidage. Il peut évoluer jusqu’à une distance de 4 km.
• Il se transporte facilement. En plus de tenir dans la main, il est pliable ce qui permet de l’emmener vraiment partout.

En conclusion, il partage la plupart des caractéristiques du Mavic Air (caméra 4k mise à part) pour la moitié de son prix ! On pourra juste regretter l’absence de détecteurs d’obstacles, seule ombre sur le tableau pour ce drone à 400€ qui ne pouvait pas faire rentrer toutes les technologies dans ses 249 grammes.

Surveillons de près la contre-attaque des autres marques. Notamment Hubsan que DJI est venu directement concurrencer en proposant un drone grand public bon marché. En espérant que le Mavic Mini redynamise ce marché toujours à fort potentiel. Que ce soit tant au niveau du drone de loisir que du drone pro.