MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Découvertes
Partager sur

Découvertes: la huitième merveille du monde enfin retrouvée ?

Découvertes: la huitième merveille du monde enfin retrouvée ?
Partage
Partager sur Facebook

Et si une des découvertes majeures de ce siècle étaient celles de la 8ème merveille du monde ? C'est ce qui ressort du travail de ces deux chercheurs.

Cela fait parti des découvertes qui vont marquer l’histoire. En effet, depuis 1886, la huitième merveille du monde avait totalement disparu de la surface de la Terre. Une disparition sur l’île de la Nouvelle-Zélande suite à l’éruption du mont Tarawera. Cette huitième merveille du monde ce sont les terrasses roses et blanches du lac Rotomahana. Ces escaliers minéraux sont considérés comme une des découvertes de la nature les plus miraculeuses et certains pensent les avoir retrouvées selon The Guardian.

En effet, ce sont deux chercheurs Néo-Zélandais qui affirment avoir localisé l’endroit. De magnifiques piscines naturelles qui sont enfouies sous des tonnes de lave. Selon leur recherches, les terrasses n’ont pas été totalement détruites et elle seraient même en bonne état. Elles seraient conservées de l’érosion à 10 et 15 mètres de la surface de l’eau. Surplombées de couches de boue et de cendres.

Un travail de recherche cartographique précis à faire

Au Guardian, l’un des deux chercheurs explique ses découvertes sur le sujet. « Au milieu du XIXe siècle, les terrasses sont devenues la plus grande attraction touristique dans l’hémisphère sud et dans l’empire britannique », dit-il. Mais pourtant, selon lui, les coordonnées géographiques du site n’ont jamais été retranscrites. Ce quui les a fait tomber dans l’oubli.

Du coup, comment les retrouver ? Rex Bunn et Sascha Nolden se sont pencher sur des cartes très précises pour retrouver cette 8ème merveille du monde. Ces cartes ont été éditées par Ferdinand von Hochstetter, un cartographe allemand auquel on doit de nombreuses découvertes.

Des recherches précises à faire pour ces découvertes

Du coup, les deux jeunes explorateurs ont publié les travaux de leurs recherches dans le Journal of the Royal Society of New Zealand. Dans leur recherche, il espèrent ainsi convaincre de la véracité de leurs informations. Si c’est le cas ils souhaitent réunir une équipe de bénévoles et d’archéologues afin de pouvoir explorer les fonds du lac Rotomahana et faire connaître leurs découvertes.