Découvertes
Partager sur

Comment fonctionne la reconnaissance faciale d’un téléphone ?

Comment fonctionne la reconnaissance faciale d’un téléphone ?
Partager
Partager sur Facebook

Nous commençons à nous habituer à la reconnaissance faciale de nos téléphones, mais comment cette technologie fonctionne-t-elle exactement ?

Avec l’apparition des écrans bord à bord et la disparition des détecteurs d’empreinte digitale, la reconnaissance faciale des téléphones a fait son apparition. Peu de gens savent comment elle fonctionne. Pourtant, derrière ce gadget, se cache une technologie qui promet de changer l’industrie mondiale : la reconnaissance d’images.

Des logiciels qui apprennent

Pour créer un outil de reconnaissance faciale, il est important de faire cohabiter deux logiciels. Le premier va être en mesure de reconnaître les éléments qui forment un visage. Quand il va constater que ces éléments sont proches et ordonnés, il va reconnaître la présence d’un visage. Le second logiciel va placer des repères sur les points essentiels d’un visage et en calculer la distance précise.

Ainsi, le logiciel mémorise n’importe quel visage grâce à sa forme unique et peut le reconnaître facilement. Le fonctionnement de la reconnaissance faciale est donc simple en apparence, mais il regroupe des technologies qui ont un immense potentiel. La solution de computer vision est notamment de plus en plus présente dans l’industrie où elle permet des avancées considérables.

La reconnaissance d’image bientôt présente partout ?

Si la reconnaissance d’image intéresse autant le milieu industriel et les milieux professionnels en général, c’est grâce à son potentiel. Les logiciels de reconnaissance d’image sont de plus en plus performants. Les opportunités qu’ils offrent sont donc de plus en plus importantes. En matière de surveillance comme en matière d’analyse.

Effectivement, jusqu’à présent, les ordinateurs étaient capables de traiter des données quand elles leur étaient communiquées. Désormais, grâce à la reconnaissance d’image, les ordinateurs peuvent observer leur environnement et en tirer des informations. Dans une usine, par exemple, cela permet de repérer les employés qui ne portent pas leurs casques, mais aussi d’améliorer la productivité en analysant chaque étape de fabrication et les divers comportements.

Les risques de dérives qui inquiètent

Bien sûr, comme tous les outils technologiques innovants, la reconnaissance d’image comporte son lot de dérives potentielles. Récemment, les journaux ont beaucoup parlé des systèmes de surveillance qui l’utilisent dans la rue. C’est le cas en Chine, mais pas seulement.

Grâce à la reconnaissance faciale, ces systèmes peuvent distribuer des amendes automatiquement sans intervention humaine. Cependant, si leur utilisation se cantonne à des applications industrielles, alors les dérives seront moins importantes. Mieux encore, ces systèmes pourraient faciliter la vie des employés.