fbpx
Découvertes
Partager sur

Apple Watch: la montre qui n’aimait pas les tatoués

Apple Watch: la montre qui n’aimait pas les tatoués

Les critiques concernant l'Apple Watch continuent de tomber et comme à chaque sortie d'un produit de la marque on a le droit à un "quelquechose-gate". Aujourd'hui ce sont les tatouages qui ne seraient pas compatibles avec la montre

On se doutait bien que l’Apple Watch était un accessoire qui ne serait pas adapté à tout le monde, à commencer par ceux qui n’ont pas de chocolat car pas de bras. Mais qui s’attendait à ce qu’elle ne soit pas compatible avec les tatouages ? C’est pourtant ce que révèle une vidéo diffusée par un journaliste américain et qui met en lumière ce que certains appellent déjà le « Tatoo Gate ».

Les tatouages semblent brouiller le capteur de l’Apple Watch

Lorsque le possesseur de l’Apple Watch porte sa montre sur la main droite, celle qui ne porte pas de tatouages, la montre fonctionne correctement, calcule son rythme cardiaque et se déverrouille à chaque mouvement de poignet. Lorsqu’il la place sur son poignet tatoué, la montre semble être embrouillée. Elle ne relève pas correctement les données qu’elle est censée collecter, et a du mal à se déverrouiller. Le capteur étant placé sous le poignet, il semblerait que ce soit l’encre des tatouages qui brouille son fonctionnement.

Les couleurs sombres telles que le noir et le rouge seraient principalement en cause. Alors est-ce vraiment le problème ? L’une des plus grande firmes high-tech du monde aurait-elle omis un tel détail ? D’autant plus que chacun sait, les tatouages ne sont plus un « accessoire » réservé à un certain groupe de personnes, plus ou moins subversif : tout le monde s’en fait faire.

Un cas isolé ?

On pourrait néanmoins nuancer cette constatation en rétorquant que, lorsque l’auteur de la vidéo porte sa montre sur son brat droit, il a le poignet incliné qui touche la molette. Il faudra également attendre que d’autre témoignages paraissent pour véritablement conclure à un défaut de l’Apple Watch. Entre ça, la prétendue longueur de son démarrage et les problèmes qu’occasionnent son hyper-connectivité, l’Apple Watch montrerait-elle déjà ses faiblesses ?

Source : 20 Minutes