fbpx
Découvertes
Partager sur

Facebook : le réseau social continue d’exploiter vos données personnelles

Facebook le réseau social continue d'exploiter vos données personnelles

La mise à jour des conditions d'utilisation publiée par Facebook, et qui entrera en vigueur le 1er janvier 2015, permet toujours au réseau d'exploiter vos données personnelles

Si vous faites partie des millions d’utilisateurs de Facebook, vous avez dû constater un avertissement dans vos notifications, vous signalant que les conditions d’utilisation allaient être mises à jour d’ici au 1er janvier 2015. Une pratique habituelle pour le réseau social, que vous avez sûrement accepté sans prendre le temps de lire le document en question. Pourtant, Facebook avait bien fait les choses, essayant de pondre un texte qui soit compréhensible pour le commun des mortels. Le tutoriel, baptisé « Privacy Basics » permettait de mieux connaître les différents outils disponibles pour personnaliser son compte et ainsi apporter davantage de confidentialité. Ce qui n’empêche pas le réseau d’exploiter vos données personnelles à ses propres fins.

Facebook, l’aspirateur à données

Car certains points restent malgré tout inchangés. Ainsi, en vous connectant à Facebook, vous acceptez que tout texte, photo ou vidéo mise sur votre profil puisse être réutilisée à des fins commerciales. En clair, en publiant, vous permettez à Facebook de faire de la pub au sein de son réseau. Une pratique à laquelle les utilisateurs sont habitués, mais dont ils n’ont pas forcément conscience des ramifications. Ainsi, votre nom ou votre image peuvent être exploités dans le cadre de contenus sponsorisés, pour faire de la pub à certaines marques, par exemple. Et toutes ces données seront conservées dans les archives de la firme pendant plusieurs années.

Ce nouvel accord permet aussi aux marques que vous « likez » d’apparaître dans votre timeline, mais aussi dans celle de vos amis, une pratique déjà courante mais qui se voit donc ré-affirmée par le biais de ce simple texte. Finalement, tout en annonçant des nouveautés et des mises à jour, Facebook reste le même, et sa façon d’utiliser vos données ne change pas. Simplement, en cliquant sur le bouton « OK », vous leur offrez un espace de légalité pour ces pratiques tendancieuses. Mais après tout, pour finir Candy Crush, certains sont prêts à sacrifier leur vie privée…