fbpx
Découvertes
Partager sur

Le MIT travaille sur un écran qui corrige les problèmes de vue

Le MIT travaille sur un écran qui corrige les problèmes de vue

La célèbre université de Technologie du Massachusetts, le MIT, travaille en ce moment sur un écran qui s’adapte aux problèmes de vue pour que l’on puisse le regarder sans lunettes

Le MIT, Massachusetts Institute of Technology, en collaboration avec l’université Californienne travaille en ce moment même sur une technologie d’affichage qui serait capable d’adapter le rendu des images à la vue de l’utilisateur et ainsi régler les problèmes de vue que celui-ci pourrait avoir en regardant son téléphone.

Plus besoin donc de lunettes ou de lentilles pour regarder cet écran d’un tout nouveau genre. Les travaux sont déjà bien avancés et l’équipe du laboratoire média de l’université de Californie à Berkeley seront bientôt en mesure de proposer un écran qui s’adaptera à la vue de son utilisateur. Cette nouvelle technologie repose, encore une fois, sur l’utilisation de la 3D.

C’est une variation des filtres qui permettra de stimuler les yeux de l’utilisateur afin que ces dernier puissent percevoir l’image de façon à ce que l’utilisateur n’est plus besoin de porter de lunettes ni de lentilles. Tout n’est pas fait par magie et pour que l’utilisateur puisse utiliser son téléphone sans lunette il faudra que celui-ci applique un filtre, sur la surface du terminal, adapté à sa vue.

Des applications multiples

Ce filtre « magiques » pourrait très bien être adapté au quotidien. En effet, il permet de corriger la myopie, l’astigmatisme et l’hypermétropie mais le véritable avantage sera pour les presbytes. Ces derniers arrivent parfaitement à voir de loin mais ont de grosses difficultés à visualiser un objet proche de leurs yeux.

Pour ces personnes ce filtre d’un nouveau genre devrait être une révolution. Il pourrait être facilement appliqué sur un écran de GPS ce qui pourrait faciliter grandement leur quotidien. Pour l’instant cette technologie est encore en développement mais on espère grandement qu’elle sera bientôt proposée au grand public.