fbpx
Découvertes
Partager sur

La Commission européenne inflige 561 millions d’euros d’amende à Microsoft

La Commission européenne inflige 561 millions d’euros d’amende à Microsoft
Partager
Partager sur Facebook

Pour ne pas avoir respecter ses engagements en matière de choix de navigateur Microsoft va devoir payer une amende de 561 millions d’euros. Un montant qui tient compte de la gravité et de la durée de l’infraction

En 2009, le géant américain des logiciels s’était engagé à proposer à ses clients le choix de son navigateur internet. L’engagement portait sur la proposition d’un écran multi choix afin que le client puisse choisir dans une liste, le logiciel qu’il souhaite télécharger pour accéder à internet. Or, Microsoft n’a pas proposé ce choix et obligeait les utilisateurs de Windows à installer Internet Explorer, propriété de la firme américaine.

Pour Joaquin Almunia, le commissaire européen chargé de la concurrence, ce cas constitue une entrave à la libre concurrence pour les autres navigateurs. L’amende s’élève à 561 millions d’euros car elle prend en compte la gravité et la durée de l’infraction ainsi que la nécessité de lui conférer un effet dissuasif.

Microsoft reconnaît son erreur

La société américaine a fait savoir ce mercredi qu’elle reconnaissait son entière responsabilité suite à sa condamnation. Elle reconnaît avoir failli à ses engagements en ce qui concerne la concurrence. L’AFP rapporte que Microsoft promet de faire en sorte d’éviter que cette erreur, ou quoi que ce soit de similaire, se reproduise à l’avenir.

Ce n’est pas la première fois que le géant des logiciels est mis à l’amende. Depuis 2004, la firme a déjà payé plus de 1,9 milliard d’euros. Cette année là, Microsoft avait récolté une amende de 497 millions d’euros pour non respect de la concurrence, comme en 2008 où la société avait était condamnée à donner 860 millions. Pas sur que cette nouvelle amende soit vraiment dissuasive…

J. L.