MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Actualités
Partager sur

Vannes: un étudiant vend de la cocaïne pour payer ses études de STAPS

Partage
Partager sur Facebook

Dans le Morbihan, à Vannes, un jeune étudiant s'est fait arrêter par la police pour vendre cannabis et cocaïne. Il souhaitait payer ses études avec l'argent

Un jeune homme s’est fait arrêté samedi soir par la police. À Vannes, dans le Morbihan, un jeune garçon s’est fait arrêter en possession de 4 grammes de résine de cannabis. Interrogé par la police, il a avoué s’être lancé dans la vente et le deal de cocaïne. Son but ? Payer ses études de STAPS. Le jeune garçon de 19 ans est passé au tribunal aujourd’hui. Il doit rendre des comptes avant la soirée.

 

Arrêter pour possession de grande quantités de cocaïne

 

Aussitôt que l’adolescent ai indiqué à la police son activité, celle-ci s’est rendue au domicile du jeune garçon. Chez lui, ils ont ainsi trouvé plus de 321 grammes de cocaïne toute fraîche ! Autant dire que l’étudiant aurait du se tourner vers une carrière dans le commerce plutôt que dans le sport ! La police a donc récupérer la précieuse marchandise avant d’emmener le jeune garçon avec eux.

Surtout que dans sa chambre, tout le matériel pour préparer ses doses. Tout le matériel pour conditionner chaque dose de cocaïne était dans sa chambre, tranquillement. Le jeune garçon a expliqué aux inspecteurs qu’il avait déjà vendu pour l’instant plus d’un kilo de cocaïne. à 70€ le gramme, cela représente quand même 70 000 € de recette ! Avec cet argent, les études sont plus que bien payées !

 

Pas le premier cas de dealer de cocaïne d’étude ?

 

Selon la police, déjà 80 grammes étaient conditionnés dans l’appartement du jeune homme. Pour son geste, il risque une lourde amende qu’il ne pourra sans doute pas payer. Voir pire. Il risque possiblement la prison ! Le trafic de drogues, surtout la cocaïne est très sévèrement réprimandé en France. Même si ce n’est pas aussi terrible que dans d’autres pays, comme les Philippines. Là-bas, la vente de produits stupéfiants est réprimandée par la peine de mort. Simplement.

Ce n’est pas le premier cas de vente de stupéfiants pour payer ses études. C’est même une pratique courante des étudiants fauchés. Bien qu’il n’existe aucune statistiques à ce sujets, de nombreux étudiants tendent de plus en plus vers ce procédé. Pas forcément pour les études, plus pour un logement ou de la nourriture. Par exemple, une étude des États-Unis a montré que près d’un étudiant sur cinq doit faire face à des problèmes de logement.

Vidéo recommandée pour vous