MCE est disponible sur
  • Orange 164
  • SFR 177
  • BBox 156
  • FreeBox 199
  • NumEricable 78
  • DartyBox 34
Actualités
Partager sur

Migrants: Médecins sans Frontières dénonce les violences policières

Migrants: Médecins sans Frontières dénonce les violences policières
Partage
Partager sur Facebook

Médecins Sans Frontières dénonce l’affaire dans un communiqué publié ce weekend. Les policiers sont accusés de violences contre les migrants.

Les forces de police seraient coupables de violences envers les migrants qui ont trouvé refuge à Paris. C’est ce que révèle Médecins Sans Frontières dans un communiqué publié samedi sur leur site internet.

MSF s’inquiète du sort des migrants

MSF dénonce les violences dont se rendent coupables les policiers chargés de la sécurité des migrants. Notamment à Porte de la Chapelle où a ouvert le dernier centre d’accueil et d’hébergement.

Selon l’ONG qui vient en aide aux personnes ne pouvant pas avoir accès aux soins, les policiers se conduisent de façon intolérable. En effet, alors que les températures continuent de chuter dans la capitale, les policiers confisquent leurs couvertures aux migrants.

La police aurait également utilisé des gaz lacrymogènes sur les migrants venus faire la queue devant le CEO de la Chapelle. Elle leur interdirait aussi de s’asseoir pendant leur longue attente, voulant ainsi éviter qu’ils ne s’installent sur le trottoir.

MSF dénonce ainsi des « pratiques inacceptables » et « une tentative dérisoire de soustraire cette population en détresse à la vue du public ». Aussi depuis quelques semaines, MSF a déjà pris en charge huit migrants souffrant d’hypothermie.

Quelle est la réponse du gouvernement ?

Ce qui relève donc d’une mise en danger de la vie des personnes concernées. Bruno Le Roux, le nouveau ministre de l’Intérieur, a répondu à cette nouvelle polémique dès le lendemain.

Sur RTL et LCI, le ministre de l’Intérieur défend le travail des policiers. Il dénonce par ailleurs le « sport national de mise en cause du travail des policiers ». Et rappelle qu’ils sont chargés de mettre à l’abri les personnes vulnérables.

Comme le souligne Rue89, le ministre ne dit pas «  »je suis pas au courant, je vais me renseigner ou je vais mener une enquête« . Donc jusqu’à preuve du contraire, dans le cas particulier, c’est vrai. »

Arrêt sur Images s’est également intéressé à l’affaire, dénonçant de son côté l’absence de réaction des médias publics. Pourtant, comme le révèle le spécialiste des médias, Laurent Delahousse a consacré une partie de ses derniers JT au froid en France.

Clique sur "J'aime" pour t'abonner à la page Facebook MCE