MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Actualités
Partager sur

Marseille: un dealer faisait 15 000 euros de chiffre d’affaires par jour

Marseille: un dealer faisait 15 000 euros de chiffre d'affaires par jour
Partage
Partager sur Facebook

Une vaste opération anti-drogue dans les quartiers de Marseille a permis l'arrestation d'un réseau de dealers. Ils se faisaient 15 000 euros par jour.

La police de Marseille n’en a pas cru ses yeux. En effet, au début de semaine, les services de communication de la police ont annoncé le démantèlement d’un réseau de drogue qui sévissait dans les quartiers nords de Marseille. Le chef de ce trafic arrivait à se faire 15 000 euros de chiffre d’affaires par jour. Une somme considérable qui témoigne donc de l’ampleur du réseau dans la ville de Marseille.

Lors de cette arrestation, 11 personnes ont été interpellées. « Il s’agit d’un réseau qui sévissait depuis plusieurs mois », a déclaré la chef de la sûreté départementale des Bouches-du-Rhône, Marjorie Ghizoli. Une interpellation dont se félicite les forces de l’ordre surpris de l’ampleur du trafic.

Un réseau bien ficelé dans les quartier nord de Marseille

Au cours de l’opération, les policiers ont saisi près de 110 000 euros et 30 kg de résine de cannabis sur les lieux de l’interpellation. Parmi les personnes arrêtées, on retrouve l’organisateur du réseau, ses principaux gérants ainsi que des guetteurs et des vendeurs. Tous sont âgés entre 18 et 35 ans. En conséquence, ils sont tous en cours déferrement avant leur mise en examen.

Pour mener à bien ses arrestations, il a fallu une enquête longue de trois mois. L’objectif était de démanteler la totalité de ce réseau. Sa particularité, outre l’argent brassé, était son aspect structuré et organisé. Une mise au point rigoureuse et particulièrement bien huilé. En effet, « à l’entrée de la cité de La Savine à Marseille, des guetteurs avec des talkies-walkies faisaient le lien avec le point de deal et laissaient passer ou non les personnes », précise Marjorie Ghizoli.

Des armes et des motos retrouvés lors de l’opération

Pour ce qui est des transactions, la patronne de la sûreté départementale des Bouches-du-Rhône ajoute qu’ » Au niveau du point de deal, il y avait un barriérage avec un checkpoint où les personnes posaient leur sac ». Cette action se faisait juste avant de pouvoir récupérer la marchandise.

Pour mener à bien cette vaste opération, près d’une soixantaine de policiers ont dû être mobilisées. Au total, trois armes de poing et trois motos ont aussi été saisies par les forces de l’ordre.

Vidéo recommandée pour vous