MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Actualités
Partager sur

Houilles: un homme poignarde un musulman par peur du terrorisme

Houilles: un homme poignarde un musulman par peur du terrorisme
Partage
Partager sur Facebook

Un homme a poignardé violemment un musulman dans un bus de la RATP à Houilles dans les Yvelines. Il a été condamné par le tribunal.

Un homme de 53 ans a été condamné à deux ans de prison, dont six mois avec sursis pour avoir poignardé un jeune dans un bus de la RATP à Houilles. Il a été écroué. Au tribunal, il a justifié son geste par la peur après une altercation avec ce dernier sur le Coran à Houilles explique le Parisien. « On vit dans une France anxiogène. Avec les soucis qu’on a sur le territoire, je croyais qu’il allait me tirer dessus… », a-t-il déclaré au tribunal.

Un incident dans un bus de la RATP à Houilles

Tout a commencé vendredi dernier dans l’après-midi. L’homme de 53 ans est dans le bus de la RATP avec un ami. Des jeunes gens montent alors dans le véhicule à Houilles. Selon les déclarations recueillies au tribunal par le Parisien, l’un deux aurait juré sur le Coran. Cette phrase aurait énervé l’homme de 53 ans. Le quinquagénaire se serait énervé car il ne supporterait plus cette phrase. C’est alors qu’un homme barbu interpelle l’homme en lui demandant s’il a problème avec l’Islam. L’homme se serait montré menaçant en déclarant s’être prêt à s’expliquer.

Mais celui-ci ne montre aucune forme de violence. En effet, il reste à sa place et tourne même le dos au quinquagénaire. C’est alors que ce dernier sort de sa poche trois couteaux. Il frappe violemment le voyageur dans le dos. Une des lames passe même à quelques centimètre de l’aorte qui aurait tué sur le coup la victime selon le quotidien. Celle-ci sera même sauvé par les autres voyageurs du bus qui s’interpose rapidement.

Un acte islamophobe selon l’avocat

Une fois le bus arrêté, la police arrête le quinquagénaire. Jugé rapidement, l’homme explique avoir eu peur de la réaction de la victime. « On vit dans une France anxiogène. Avec les soucis qu’on a sur le territoire, je croyais qu’il allait me tirer dessus. J’ai eu peur pour ma vie et l’alcool a sans doute amplifié les choses », tente-t-il d’expliquer au juge.

En effet, l’homme a été contrôlé avec un taux d’alcool important. Avec près de 2 g/L de sang. L’avocat de la victime est elle moins clément avec le prévenu. En effet, il accuse l’acte islamophobe comme principale cause de l’agression. Selon lui, il « a été agressé parce qu’il est musulman et à cause de son apparence ».

Vidéo recommandée pour vous