MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Actualités
Partager sur

Grasse: le proviseur qui a échappé à la tuerie a reçu la légion d’honneur

Grasse: le proviseur qui a échappé à la tuerie a reçu la légion d'honneur
Partage
Partager sur Facebook

Le proviseur du lycée de Grasse qui avait permis d'éviter la tuerie dans son établissement a été promu chevalier de la légion d'honneur.

Le proviseur du lycée Tocqueville de Grasse, Hervé Pizzinat, a été fait chevalier de la légion d’honneur. Il a reçu cette distinction après avoir été blessé en s’interposant face à un élève armé. Ce dernier voulait tuer plus d’une dizaine de camarades. Des faits qui se sont produits en mars dernier dans la ville de Grasse dans le sud de la France. Cet incident n’avait pas fait de victimes, mais de nombreuses personnes avaient été blessées.

Publié mercredi au Journal officiel, le proviseur depuis 34 ans en service, a été nommé en vertu d’un décret du président de la République. C’est Bernard Cazeneuve, Premier ministre et Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, qui avaient salué cette action. Ils avaient ensuite fait la demande de cette récompense auprès de l’Elysée.

Les élus de la région de Grasse fier de leur proviseur

Eric Ciotti, député LR et président du conseil départemental des Alpes-Maritimes, a lui aussi tenu à salué le proviseur de Grasse. Sur Twitter, il a déclaré :« Félicitations à Herve Pizzinat nommé chevalier de la légion d’honneur pour son courage ». L’acte de courage du proviseur a en effet impressionné la France entière. Sans son intervention, la tuerie aurait pu faire de nombreuses victimes.

Le président de la région, a lui aussi souligné un acte de bravoure. « En allant au-devant de l’élève pour tenter de le raisonner puis en s’imposant physiquement. Monsieur Pizzinat a eu une conduite héroïque », a déclaré Christian Estrosi. Les deux hommes politiques avaient aussi demandé que le proviseur du lycée de Grasse soit décoré .

Une attaque meurtrière qui aurait plus être plus grave

Les faits se dérouler le 16 mars dans l’établissement de la ville de Grasse. Un adolescent de 16 ans a fait irruption dans l’enceinte de l’établissement armé d’un calibre 22. Bien que maitrisé rapidement, cinq personnes avaient été blessées. L’adolescent en question a pu être arrêté et a été incarcéré avant sa mise en examen pour « tentatives d’homicide ».

Vidéo recommandée pour vous