MCE est disponible sur
  • Orange 164
  • SFR 177
  • BBox 156
  • FreeBox 199
  • NumEricable 78
  • DartyBox 34
Actualités
Partager sur

Carlos Ghosn: le patron de Renault se fait un super cadeau de Noël

Carlos Ghosn: le patron de Renault réalise une incroyable opération financière
Partage
Partager sur Facebook

Le très polémique patron de Renault Carlos Ghosn fait une nouvelle fois la Une de l’actualité économique pour une juteuse opération financière.

Carlos Ghosn très décrié pour son salaire colossal continue de défrayer la chronique. Toujours sur le terrain de l’argent, le patron de Renault aurait réalisé une excellente opération financière.

6 millions de plus-value pour Carlos Ghosn

Carlos Ghosn a racheté plus de 132 000 actions dans sa propre entreprise, Renault, le 16 décembre dernier. A l’époque une action ne valait que 32 euros. Mais aujourd’hui elle en vaudrait plus de 85 euros.

Selon le magazine Capital qui révèle les dessous de cette opération financière, le patron de Renault pourrait faire une plus-value de plus de six millions d’euros. S’il revendait ses 132 000 actions, Carlos Ghosn pourrait gagner 6,36 millions d’euros pour être précis.

Cette affaire survient alors que l’année médiatique de Carlos Ghosn a été très mouvementée. Tout a commencé en avril lorsqu’il pose son veto à une décision du conseil administratif de Renault.

Une fortune qui fait polémique

Le patron de l’entreprise automobile française refuse de revoir à la baisse son salaire qui s’est élevé à plus de 7 millions d’euros en 2015 ! La polémique s’était amplifiée avec la révélation du salaire que Carlos Ghosn touche en tant que PDG du constructeur japonais Nissan.

En effet il touche plus de 9 millions d’euros pour ses fonctions à Nissan cumulant plus de 16 millions d’euros de salaire chaque année. Selon Le Parisien, le salaire moyen d’un patron du CAC 40 est de 4 millions d’euros !

Pour le moment Renault a refusé de s’exprimer sur cette opération financière. L’Etat avait également été vivement critiqué sur le dossier Renault. Actionnaire à 20% de l’entreprise, l’Etat aurait dû intervenir selon les partenaires sociaux.

Ces polémiques font d’autant plus de bruit que Renault est passé par plusieurs plans sociaux au cours des dernières années.

D’ailleurs Renault a dû revoir son plan social triennal cette année. L’entreprise a promis l’embauche de 3 600 CDI d’ici 2019 en échange d’une heure quinze supplémentaire pour ses salariés.

Clique sur "J'aime" pour t'abonner à la page Facebook MCE