MCE est disponible sur
  • Orange 164
  • SFR 177
  • BBox 156
  • FreeBox 199
  • NumEricable 78
  • DartyBox 34
Actualités
Partager sur

Attentats sur les Champs-Elysées: retour sur les faits qui se sont produits à Paris

Attentats sur les Champs-Elysées: retour sur les faits qui se sont produits à Paris
Partage
Partager sur Facebook

Une fusillade a éclaté hier soir sur l'avenue des Champs-Elysées. Une attaque revendique par Daech qui a coûté la vie à un policier.

Jeudi 20 avril, sur l’avenue des Champs-Elysées, une fusillade a éclaté entre une voiture et un car de police vers 20h50. Le véhicule, qui roulait à avive allure sur les Champs-Elysées, s’est porté à hauteur du véhicule des forces de l’ordre. Ce dernier était stationné le long de l’avenue parisienne. Devant le numéro 102, au niveau du magasin Marks & Spencer, un homme est sorti de la voiture. Il a ensuite ouvert le feu sur les policiers.

L’attaque a été réalisée avec un fusil d’assaut selon le procureur de la République de Paris, François Molins. « L’homme a essayé de courir sur le trottoir en prenant pour cible les policiers. Les autres policiers ont tué l’assaillant », a déclaré le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Pierre-Henry Brandet sur Franceinfo. Ce dernier précise tout de même qu’« à priori, il n’y avait qu’un agresseur ».

Un policier décédé et deux blessés dans l’attaque

Suite à cette attaque, un policier est décédé dans l’exercice de ses fonctions. L’assaillant a quant à lui été abattu par les autres policiers présents sur les Champs-Elysées. Même si les autorités et les médias ont pris des pincettes pour qualifier cette attaque, c’est la section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie.

Le bilan est lourd. Contrairement à ce qui avait été annoncé il n’y a pas eu de seconde victime. Le second policier a tout de même été grièvement touché. Un troisième a lui aussi été victime des tirs mais ses jours ne sont pas en danger. Un touriste a lui aussi été « légèrement touchée » par des éclats, précise le procureur de la République de Paris, François Molins.

L’assaillant des Champs-Elysées connu des services de police

Pour ce qui est de l’auteur des faits, il a été abattu par les tirs de riposte de la police des Champs-Elysées. L’attaque a rapidement été revendiquée par le groupe Etat islamique. L’identité du terroriste est d’ailleurs connue. Il s’agit de Abou Youssef, un jeune belge qui a prêté allégeance au groupe terroriste du Moyen-Orient. Audrey Goutard, journaliste à France 2, explique qu’« il s’agit d’un homme bien connu des services de police, d’abord pour des faits de droit commun ». Il a notamment été condamné pour assassinat selon cette dernière.

Polémique en vue, l’homme a été récemment placé en garde à vue par la police de Meaux en Seine-et-Marne. En effet, des « informateurs avaient indiqué que cet homme était à la recherche d’armes pour tuer des policiers ». Mais faute de preuve, l’individu avait été relâché par les autorités. Un Conseil de défense a été convoqué ce vendredi matin à 8 heures.

Clique sur "J'aime" pour t'abonner à la page Facebook MCE