MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Actualités
Partager sur

Affaire Troadec: on sait enfin ce que l’assassin a fait des corps

Affaire Troadec: on sait enfin ce que l'assassin a fait des corps
Partage
Partager sur Facebook

On sait maintenant ce que l'assassin de la famille Troadec a fait des corps. Il a emmené ses victimes dans sa ferme en Bretagne.

Le beau-frère de la famille Troadec a confessé le meurtre des quatre membres devant les enquêteurs après une longue garde à vue. Mais le mystère de la découverte des corps restait entier. On sait maintenant où se trouvent les corps des parents et des enfants Troadec. Ils se situeraient dans une ferme isolée au coeur d’un vallon traversé par l’Aulne selon le Parisien.

Cette bâtisse qui se dresse sur 32 hectares de terres au coeur d’un marécage s’appelle la ferme du Stang. Elle se situe à Pont-de-Buis dans le Finistère. Et attention, il faut avoir le coeur bien accroché. Car c’est ici que le meurtrier s’est séparé des corps de la famille Troadec. Une scène d’une horreur absolue. En effet c’est là que Hubert Caouissin a démembré les corps des victimes.

Une scène horrible au coeur de cette ferme bretonne

C’est en effet dans cette ferme bretonne qu’il a ramené les corps de la famille Troadec originaire d’Orvault près de Nantes, dans la nuit du 16 au 17 février. Une fois sur place, il a éviscéré et démembré les corps avec des tenailles à métaux et une hache. Il a ensuite brûlé les morceaux de corps pour les faire disparaître. Certaines parties des cadavres, qui étaient difficiles à faire disparaître ont elles étaient enterrées ou jetées dans les bois qui entoure la ferme. C’est en tout cas ce qu’il a confié aux enquêteurs. Les os qui n’ont pas brûlé ont été broyés et éparpillés dans la basse-cour de la maison.

Des cendres de la famille Troadec prélevées

La ferme est la propriété du meurtrier. Il l’avait achetée il y a deux ans. Françoise, est une voisine de la ferme. Au Parisien elle confesse: « il n’était pas très sociable et ne parlait pas. Jamais il ne s’est présenté à nous lorsqu’il est arrivé. On ne savait pas ce qu’il faisait ». Afin de vérifier les déclarations de l’assassin de la famille Troadec, les enquêteurs ont prélevé des cendres dans la cheminée afin de faire des analyses.

Vidéo recommandée pour vous