MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: les chances de Benoît Hamon se sont évaporées

Présidentielle 2017: les chances de Benoît Hamon se sont évaporées
Partage
Partager sur Facebook

Où en sont les onze candidats à la présidentielle dans les intentions de vote à seulement trois jours du premier tour ? Réponse avec un sondage BVA.

Alors que tous les Français ont reçu en début de semaine les professions de foi des onze candidats à la présidentielle, l’heure est au choix. Les électeurs doivent se décider quel sera leur candidat à la présidentielle. Celui qu’ils aimeraient voir au second tour. Et autant dire que les jeux ne sont pas encore faits.

Toujours les mêmes en tête

Les candidats à la présidentielle paraissent stables dans le dernier sondage BVA Salesforce publiés sur RTL. Emmanuel Macron et Marine Le Pen font toujours la course en tête avec respectivement 24 et 23% des intentions de vote. Si l’écart entre les deux candidats reste inchangé, ils progressent tous les deux d’un point par rapport au dernier sondage.

Ce qui leur permet donc de creuser un peu plus l’écart, en revanche, avec François Fillon et Jean-Luc Mélenchon. Tous les deux crédités de 19% des intentions de vote, ils restent en embuscade pour un éventuel miracle qui les propulserait au second tour dimanche soir.

Benoît Hamon en galère

Un miracle, c’est aussi ce qu’il faudrait à Benoît Hamon qui stagne sous la barre des 10% malgré une légère remontée. Le candidat socialiste est aujourd’hui à 8,5% des intentions de vote selon BVA. Il enregistre ainsi une hausse d’un point par rapport au dernier sondage. Cependant, il faut rester prudent car son électorat semble aussi incertain que ne l’était celui d’Emmanuel Macron il y a un mois.

Malgré son grand rassemblement place de la République mercredi, qui a réuni 20 000 personnes, Benoît Hamon perd des points. Moins huit points pour être exact à la question si ses électeurs sont sûrs de voter pour lui dimanche prochain. Il se situe donc à 58% de vote sûrs. Loin derrière les 86% et 81% de Marine Le Pen et François Fillon. Et même encore loins derrière Jean-Luc Mélenchon (75%) et Emmanuel Macron (74%).

Ce qui signifie que Benoît Hamon pourrait bien essuyer une défaite encore plus cuisante que ce qu’annoncent les instituts de sondage. Il lui reste encore une chance de gagner des voix. Ce serait de convaincre les 29% d’électeurs certains de se rendre aux urnes dimanche, et n’ont pas encore choisi leur candidat.

Une tâche qu’il devra accomplir avec détermination ce jeudi soir, lors de l’émission politique de France 2. Les onze candidats seront réunis pour une série d’entretiens individuels afin de défendre, une toute dernière fois, leurs programmes.

Vidéo recommandée pour vous