MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: Benoît Hamon veut aussi son grand rassemblement place de la République

Présidentielle 2017: Benoît Hamon veut aussi son grand rassemblement place de la République
Partage
Partager sur Facebook

Benoît Hamon a pris énormément de retard dans les intentions de vote. Dépassé par Jean-Luc Mélenchon, il décide de marcher dans ses pas.

Jean-Luc Mélenchon a beau avoir fait de très bonnes impressions lors des deux débats présidentiels. Sa popularité s’est surtout mesurée au moment de son grand rassemblement place de la République le 18 mars dernier. Le candidat de la France Insoumise avait alors réuni plus de 100 000 participants.

La dernière chance pour Hamon

Benoît Hamon est au plus bas dans les sondages. Crédité entre 7 et 10% des intentions de vote selon les sondages, le candidat socialiste a du mal à s’imposer dans cette campagne présidentielle.

Et pour se retaper une santé, Benoît Hamon décide de faire comme Jean-Luc Mélenchon. S’il faut organiser un rassemblement géant place de la République pour retrouver la ferveur populaire, alors il le fera. Le mercredi 19 avril prochain.

Quatre jours seulement, donc, avant le premier tour de la présidentielle. Un enjeu de taille pour le candidat socialiste qui doit à tout prix montrer qu’il est capable d’attiser la passion des foules comme son adversaire.

Après tout, son slogan de campagne est encore « Faire battre le coeur de la France ».

Enchaîner les rassemblements pour paraître proche du peuple

Il appelle donc tous ceux qui soutiennent sa candidature à se réunir mercredi prochain sur la place de la République à Paris. C’est une annonce coup de poing que fait Benoît Hamon lors d’une interview sur Sud Radio. Pour « mobiliser la gauche » il veut organiser un grand rassemblement qui se veut « festif ».

Benoît Hamon va jusqu’à dénoncer ses adversaires politiques dont il considère que « leur rapport au peuple se résume à des meetings ». Une stratégie à laquelle il était lui-même partisan jusqu’ici. Dans son clip de campagne on pouvait même le voir en train de préparer ces fameux meetings.

Ces derniers jours, il a d’ailleurs multiplié les meetings dans les banlieues des grandes villes françaises. Comme le rappelle Sud Radio, il était à Vaux-en-Velin et à Villeurbanne dans la région lyonnaise en début de semaine. Puis est revenu à Paris tenir un meeting mercredi soir à La Courneuve, Villiers-le-Bel et Sarcelles.

Cependant, ces différents meetings connaissent une plus faible médiatisation que ceux de François Fillon, Marine Le Pen ou encore Jean-Luc Mélenchon. Preuve peut-être que la campagne de Benoît Hamon n’a pas décollé.

Vidéo recommandée pour vous