MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: Florian Philippot attaque le film Chez Nous

Présidentielle 2017: Florian Philippot attaque le film Chez Nous
Partage
Partager sur Facebook

Le film Chez Nous du belge Lucas Belvaux a créé la polémique dans les rangs du Front National. A la tête de la critique Florian Philippot.

Chez Nous c’est l’histoire d’une jeune femme enrôlée par un parti d’extrême droite, le Bloc patriotique, pour participer à une échéance électorale.

Un film qui retrace le parcours de Marine Le Pen

Le dernier film du réalisateur belge Lucas Belvaux vient de créer une vague polémique dans les rangs du Front National. En effet Chez Nous décrit la campagne électorale d’un parti d’extrême droite, le Bloc patriotique, dirigé par une femme blonde très motivée.

Agnès Dorgnelle veut devenir présidente. Son nom est directement inspiré du livre de Jérôme Leroy, Le Bloc.

Pauline, candidate et prisonnière d’un parti

Le personnage décrit en filigrane du film de Lucas Belvaux ressemble ainsi de façon tout à fait fortuite à Marine Le Pen. Une blonde charismatique animée par son ambition.

Le message qu’elle diffuse et la façon de la présenter ressemble à une critique à peine masquée du Front National.

Mais le film ne reprend pas l’histoire de la présidente du parti. Loin de là. Chez Nous raconte l’histoire d’une jeune femme enrôlée par une permanence locale du Bloc patriotique pour se présenter à une élection locale.

Dans le bande annonce du film révélée vendredi dernier, Pauline est infirmière à Hénart (qui rappelle légèrement Hénin-Beaumont). Un jour le Bloc patriotique lui demande de devenir tête d’une liste électorale qu’ils présentent. Convaincue de pouvoir changer la donne, elle accepte donc.

S’ensuit un parcours semé d’obstacle. Elle s’intègre bien dans son nouveau groupe. Mais les gens qu’elle soignait dans une cité difficile vont ainsi se montrer méfiants, voire ouvertement menaçants avec elle.

Le Front National vent debout contre ce film

C’est donc l’image d’un Bloc patriotique raciste et extrémiste qui est retenue par le film.

Il n’en fallait donc pas plus au Front National pour prendre la mouche. Florian Philippot en tête, les cadres du FN sont ainsi montés au créneau pour attaquer le film.

Dans une interview ce dimanche Florian Philippot va jusqu’à ironiser sur la date de sortie du film.

« Je trouve ça proprement scandaleux qu’en pleine campagne présidentielle, je crois précisément à deux mois du vote, on sorte dans les salles françaises un film qui est clairement anti-Front national. »

En effet Chez Nous est attendu dans les salles le 22 février. Deux mois avant l’élection présidentielle. C’est donc une intention purement électoraliste que prête Florian Philippot au réalisateur du film.

Des attaques virulentes au FN

Derrière le numéro deux du Front National, les cadres du parti y vont donc de leurs commentaires sur les réseaux sociaux. Pour Florian Philippot il faudrait même « mettre le budget du film dans les comptes de campagnes de nos adversaires. »

Dans le dossier de presse du film disponible sur le site du Pacte, comme le révèle Les Inrocks, Lucas Belvaux se défend donc de tout militantisme.

« Chez nous est un film engagé, oui. Il n’est pas militant pour autant, il n’expose pas vraiment de thèse. J’ai essayé de décrire une situation, un parti, une nébuleuse, de décortiquer son discours, de comprendre son impact, son efficacité, son pouvoir de séduction. […] D’exposer la confusion qu’il entretient, les peurs qu’il suscite, celles qu’il instrumentalise. »

Vidéo recommandée pour vous