MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Actualités
Partager sur

Présidentielle 2017: François Fillon et sa première promesse non-tenue

Présidentielles 2017: François Fillon et sa première promesse non-tenue
Partage
Partager sur Facebook

François Fillon aurait-il déjà manqué à sa parole de candidat ? D'après Le Parisien, le candidat à la présidentielle a déjà rompu une promesse de campagne.

D’habitude il faut au moins attendre le début d’un mandat électoral avant de taxer les politiques de promesses non-tenues. Pourtant François Fillon aura réussi à battre ce record.

François Fillon doit révéler son gouvernement

Choisi pour défendre les couleurs de la droite et du centre, François Fillon n’a pas tardé à décevoir ses électeurs. En effet à quatre mois de la présidentielle, le candidat de la droite a déjà rompu une promesse de campagne.

Pendant sa campagne pour la primaire de la droite, François Fillon promet de révéler le nom des ministres principaux de son futur gouvernement. Le candidat devait donc quatre mois avant la présidentielle dévoiler le nom des principaux ministres qui mèneront des réformes lors de son mandat.

Il s’agit pour le candidat à la primaire d’un délai « nécessaire pour que les ministres puissent se préparer aux lourdes responsabilités » qui les attendent. Et l’ancien Premier ministre sait de quoi il parle.

Aujourd’hui nous sommes donc à quatre mois de la présidentielle, et on attend. Toujours pas d’annonce faite par François Fillon. Mais pas de panique, Le Parisien, qui révèle le micro scandale oubli que le premier tour de la présidentielle n’est que le 23 avril.

-> Retrouvez l’article du Parisien : La promesse déjà non-tenue de François Fillon

D’autres promesses déjà aux oubliettes

Laissons au moins le temps à François Fillon de se remettre des fêtes avant de commencer à composer son gouvernement. Peut-être hésite-t-il encore sur les personnalités qui pourraient participer à son projet.

Néanmoins ce serait sans doute la première fois que l’on voterait non pas seulement pour une personnalité politique mais pour une équipe déjà composée. Est-ce que cela pourrait influencer les Français ?

En tout les cas, ce n’est pas la première promesse insatisfaite de François Fillon. Lors de sa campagne pour la primaire, le candidat Fillon était accusé de vouloir privatiser la Sécurité Sociale. Pourtant quelques jours après la primaire, alors qu’il est candidat à la présidentielle il semble reculer.

Dans une interview du Figaro il tente de jouer l’adoucissement. En coulisse l’article qui parle de cette proposition sur son site de campagne est discrètement supprimé. François Fillon est alors accusé de vouloir modifier le programme pour lequel il a été choisi par la droite afin de séduire plus largement au centre.

Vidéo recommandée pour vous