MCE est disponible sur
  • Orange 164
  • SFR 177
  • BBox 156
  • FreeBox 199
  • NumEricable 78
  • DartyBox 34
Actualités
Partager sur

Gouvernement : François Hollande souhaite étendre le service civique

Gouvernement : François Hollande souhaite étendre le service civique
Partage
Partager sur Facebook

Le président de la République, François Hollande souhaite prolonger le service civique. Présent à la Maison de la Radio à Paris à l’occasion de ses voeux à la jeunesse et aux forces de l’engagement a affirmé sa volonté de faire de la jeunesse sa priorité. Il souhaite qu’en 2018, 350 000 personnes puissent avoir accès au service civique. Cette décision fait suite aux attentats de 2015. Il a indiqué vouloir un parcours « citoyens généralisés », « Pour tous les diplômés du supérieur, il doit y avoir aussi la réalisation d’un certain nombre d’heures d’engagement citoyen ».

François Hollande souhaite généraliser le service civique

« C’est vous qui étiez visés, vous la génération, vous la France, vous l’idéal que nous vous avons transmis et qui est maintenant entre vos mains», a déclaré François Hollande, ajoutant qu’« il n’y a pas de nation sans la participation des citoyens, sans leur engagement : s’engager, c’est être utile deux fois, pour soi et pour les autres . »
François Hollande souhaite que la journée défense et sécurité dure une semaine. Le chef de l’Etat a demandé à son gouvernement, d’ « améliorer encore le contenu de ce rendez-vous et d’étudier s’il peut aller vers une durée plus longue, jusqu’à une semaine. » Chaque élève pourrait aussi se voir attribuer le jour de ses 16 ans un livret citoyen.

Un budget d’un milliard d’euros pour le service civique

Le budget du service civique actuellement de 300 millions d’euros pourrait atteindre en 2018, pas moins d’un milliard d’euros. Le chef de l’Etat souhaite faire de la jeunesse sa priorité. Les administrations pourraient être concernés par cette mesure.« Les grandes entreprises publiques, pourquoi pas Radio France, pourront être mobilisées, ainsi que les « grandes agences » de l’Etat à indiqué le chef de l’Etat. « Il ne s’agit pas de stage et encore moins d’emploi », a expliqué François Hollande.