MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Actualités
Partager sur

Donald Trump renvoie sa ministre de la justice car elle s’oppose à lui

Donald Trump renvoie sa ministre de la justice car elle s'oppose à lui
Partage
Partager sur Facebook

Donald Trump commence son travail en limogeant une ministre intérimaire opposée à son décret sur l'immigration. Un texte qui ne passe pas aux Etats-Unis.

Donald Trump est devenu célèbre en renvoyant les gens dans une émission de télé-réalité. Mais comme il est président, il remplace cependant le fameux « you fired » par une lettre. Elle ne comporte qu’une simple phrase. Cette phrase, c’est une demande à Sally Yates de quitter son poste de ministre de la Justice des Etats-Unis. Cette dernière a en effet était limogée par Donald Trump car elle s’opposait à son décret anti-immigration signé vendredi.

Dans un communiqué, la Maison Blanche a tenu a précisé les raisons de ce licenciement. « Sally Yates a trahi le département de la Justice en refusant d’appliquer un décret destiné à protéger les citoyens des États-Unis ». Tout en prenant des gants (ironie bien évidemment), le communiqué ajouté même que Sally Yates était « faible sur les frontières et très faible sur l’immigration illégale ».

Donald Trump limoge une personne opposée à son décret

Cette dernière était une rescapée de l’administration Obama. En effet, la ministre de la Justice assurait l’intérim en attendant que le Sénat confirme la nomination de son remplaçant. Celui-ci devrait être le sénateur de l’Alabama Jeff Sessions. Ce dernier est connu pour ses positions extrêmes sur l’immigration clandestine aux Etats-Unis. Du coup, en se confrontant à Yates, Donald Trump savait pertinemment qu’il n’avait pas de soutien sur son décret anti-immigration. D’ailleurs la ministre avait ordonné aux procureurs a s’opposer au texte de l’administration de Donald Trump.

Du coup, un remplaçant a vite été nommé. Ce dernier est un soutien de Donald Trump et assurera l’intérim avant l’arrivée de Jeff Sessions. Dana Boente, procureur du district est de la Virginie, a en effet pris ses nouvelles fonctions en annonçant qu’elle soutiendrait sans faille le nouveau président. Elle s’est d’ailleurs empressée d’annuler les ordres de Sally Yates. Dans un communiqué, elle déclare: « je donne instruction aux hommes et aux femmes du département de la Justice de faire leur devoir comme nous l’avons juré. Et de défendre les ordres légaux de notre président ».

Un décret qui ne passe pas chez les Américains

Le fameux décret anti-immigration a soulevé une énorme polémique aux Etats-Unis. Au point que de nombreuses manifestations ont éclaté aux quatre coins du pays. Barack Obama est même sorti de son silence en annonçant sa joie de voir autant de personnes dans les rues. Ce dernier a dénoncé un texte discriminant allant à l’encontre de son idée de la démocratie. Près d’une centaine de diplomates ont même signés un mémo pour s’opposer au décret en question.

Ce fameux décret publié par Donald Trump interdit pendant 90 jours l’accès aux Etats-Unis de sept pays du monde à majorité musulmane. Le décret passe à 120 jours pour tous les réfugiés syriens. Donald Trump en a aussi profité pour dégager un autre ancien de l’administration Obama. Il s’agit du chef intérimaire du service de l’immigration et des douanes, Daniel Ragsdale.

Vidéo recommandée pour vous