MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Actualités
Partager sur

Attentat de Berlin: pourquoi Anis Amri était surveillé par les autorités allemandes ?

Attentat de Berlin: pourquoi Anis Amri était surveillé par les autorités allemandes ?
Partage
Partager sur Facebook

Les autorités allemandes offrent 100 000 euros de récompense à toute personne qui les aidera à mettre la main sur Anis Amri.

Anis Amri a 24 ans et il est d’origine Tunisienne. En juillet 2015 il débarque en Allemagne et fait une demande d’asile qui lui est alors refusée.

Anis Amri très vite surveillé par les autorités

La Tunisie refuse de prendre en charge le jeune homme qui tente alors quatre fois d’obtenir l’asile en Allemagne. Les cinq fois qu’il en fait la demande, il utilise une identité différente.

Cela ne suffit pas à lui obtenir le précieux asile. Anis Amri décide alors de partir à la découverte de l’Allemagne. D’après les autorités allemandes le jeune homme a élu domicile dans plusieurs régions allemandes. Et si les autorités sont si au fait de ses déplacements c’est parce que déjà à l’époque il est suspect.

Avant d’arriver en Allemagne, Anis Amri effectue un court séjour en Italie où il est soupçonné d’avoir mis le feu à une école. En Allemagne, on le soupçonne également d’avoir pris contact avec le chef d’un groupe de recrutement de Daesh.

Un terroriste présumé dans le vent

Pourtant pendant un an les autorités se contentent de l’observer, de mener l’enquête. Ainsi il est très vite classé dangereux par les autorités. Plus tard il fera même l’objet d’une enquête car on pense qu’il prépare un attentat.

En novembre 2016, il est même signalé au centre de lutte anti-terroriste allemand. Sans résultat. Ce 19 décembre donc il embarque à bord d’un camion volé dont il a probablement tué le conducteur.

A 21 heures Anis Amri fonce au milieu d’un marché de Noël avec le camion et tue 12 personnes, en blesse 50 autres.

Dans un premier temps la police allemande soupçonne le mauvais homme. Un ressortissant pakistanais aperçu sur les lieux de l’attentat et qui prend la fuite. Ce sont finalement des documents d’identité qui permettent de faire le jour sur l’identité du terroriste.

Les autorités allemandes ont-elles été trop laxistes ?

Aujourd’hui dans les médias on s’interroge. Pourquoi les autorités allemandes n’ont pas arrêté Anis Amri plus tôt ? D’autant que dans la journée de mercredi la police a perquisitionné deux appartements sans la moindre trace du jeune homme.

Contactée par l’AFP la famille d’Anis Amri se dit surprise des actes du jeune homme. Ses parents vivent encore en Tunisie, dans une petite ville proche de Kairouan, la quatrième ville sainte de l’islam.

Comme le relève Le Figaro, le hasard veut que les papiers qui lui permettent de retourner en Tunisie sont arrivés mercredi. Aujourd’hui, son portrait est diffusé dans tous les pays européens. Anis Amri est l’homme le plus recherché d’Europe.

Ajouté à 12:00 : une opération anti-terroriste à Dortmund a eu lieu et permis l’arrestation de quatre personnes

Vidéo recommandée pour vous