MCE est disponible sur
  • Orange 164
  • SFR 177
  • BBox 156
  • FreeBox 199
  • NumEricable 78
  • DartyBox 34
Actualités
Partager sur

Donald Trump s’emporte et défend sa fille sur Twitter face à une chaîne de magasins

Donald Trump s'emporte et défend sa fille sur Twitter face à une chaîne de magasins
Partage
Partager sur Facebook

Donald Trump s'est encore fait remarqué sur Twitter en défendant sa fille face à une chaîne de magasin qui a retiré les produits de sa fille.

Twitter semble être le moyen de communication privilégié de Donald Trump. Le Président américain semble en effet utiliser le réseau social pour rendre des compte. Dernier tweet polémique en date, la critique d’une décision de magasins de luxe Nordstrom. Cette enseigne a décidé de ne plus vendre en ligne les vêtements de sa fille Ivanka. « Ma fille Ivanka a été traitée de manière si injuste par Nordstrom. C’est une personne incroyable qui me pousse toujours à faire le bon choix. Terrible ! », a publié le président américain.

Donald Trump pourrait être envoyé devant la justice

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Donald Trump s’attaque à des multinationales. Habituellement, c’est surtout pour leur délocalisation au Mexique. Mais pour la première fois, il prend la parole pour défendre son clan familial. Le problème c’est que le conflit d’intérêt pourrait être flagrant. En effet, cela fait craindre aux spécialistes que la frontière entre politique, intérêts commerciaux et liens familiaux ne soit bafouée.

Richard Briffault, expert en éthique gouvernementale à la Columbia Law School, explique à l’AFP que « cela donne l’impression qu’il utilise sa fonction pour promouvoir les intérêts commerciaux de sa fille ». L’opinion est d’ailleurs partagée par Nancy Pelosi, la chef des démocrates à la Chambre des représentants. Cette dernière a en effet qualifié cette déclaration de déplacée. Norman Eisen, un conseiller en éthique de Barack Obama explique même que ce simple tweet pourrait provoquer des poursuites judiciaires.

Les appels à boycott des marques de plus en plus nombreux

Du côté de la chaîne de magasin, on explique cette décision de manière commerciale. « Cela ne se justifiait plus économiquement de vendre cette marque », a expliqué la direction. La porte-parole de Nordstrom a même tenu a précisé que cette décision avait été prise dans un simple critère commercial. « Au cours de l’année passée, spécialement au cours du second semestre 2016, les ventes de la marque ont régulièrement décliné. Au point que cela ne se justifiait plus économiquement de continuer pour le moment », a-t-elle déclaré.

Sean Spicer, porte-parole de la présidence, a cependant une autre lecture. « Il y a très clairement des tentatives pour salir le nom d’Ivanka Trump en raison de mesures précises prises par son père », a-t-il annoncé. Une chose est certaine, la chaîne de magasin faisait l’objet d’un appel à boycott car elle vendait des produits de la marque Trump. Plusieurs marques sont en effet sujet à de telles manifestations. Qu’ils aient marqué leur soutien ou leur défection à Donald Trump.

Clique sur "J'aime" pour t'abonner à la page Facebook MCE