MCE est disponible sur
  • Orange 164
  • SFR 177
  • BBox 156
  • FreeBox 199
  • NumEricable 78
  • DartyBox 34
Actualités
Partager sur

Affaire Troadec: le meurtrier s’est confié à… son fils

Affaire Troadec: le meurtrier s'est confié à... son fils
Partage
Partager sur Facebook

Les révélations sur l'affaire du meurtre de la famille Troadec continue. Et celle-ci font de cette histoire un récit de plus en plus dérangeant.

Plus l’histoire du meurtre de la famille se dévoile, plus celle-ci se transforme en une affaire morbide. En effet, le récit de l’assassinat de la famille fait froid dans le dos. Assassiné à leur domicile à coups de pieds de biche, le meurtrier, le beau-frère de la famille a ensuite transporté les corps. Il souhaitait les faire disparaître dans sa ferme bretonne. Lors de ses aveux à la police il a notamment fait part d’un détail encore plus sordide.

Il confie le meurtre de la famille Troadec à son fils de 8 ans

Alors qu’il rentrait à sa ferme bretonne dans le Finistère, l’homme a pour réflexe de confier ses actes à son fils âgé de seulement 8 ans. Ce petit garçon est le premier dans la confidence. Il a même parlé de ces meurtres à son enfant avant d’en parler avec sa femme. « Tu verras, on va te dire que ton père est un monstre. Mais je vais t’expliquer et te dire la vérité… », a-t-il dit au jeune enfant.

Le lendemain des faits, lui et sa femme retournent ensuite à Orvault. C’est à ce moment que le meurtrier, avec l’aide de sa femme, nettoie la maison de font en comble afin de faire disparaître les traces de sang. Mais selon les éléments de l’enquête, la femme ne veut pas rentrer dans la maison. Même durant tout le processus de nettoyage, la femme du meurtrier ne rentre pas chez son frère.

Une scène préparée de toutes pièces

La scène dure en tout quatre heures. L’homme fatigué, se couche dans le lit d’une de ses victimes pour faire un somme. Durant tout ce temps, le couple reste en contact par l’intermédiaire de talkies-walkie. L’utilisation est calculée. En effet, les talkies-walkie ne permettent aucune localisation électronique à l’instar des téléphones portables.

Ensuite, Hubert Caouissin emportera les corps de ses victimes dans la Peugeot 308 du fils de la famille. Il les emportera dans sa ferme de Stang. C’est ensuite qu’il commencera à démembrer les corps pour les faire disparaître. C’est d’ailleurs grâce à son ADN retrouvé sur l’appuie-tête de la voiture que l’homme est devenu le principal suspect de la disparition de la famille Troadec pour les enquêteurs.

Clique sur "J'aime" pour t'abonner à la page Facebook MCE