Culture
Partager sur

Lacrim se confie sur les conditions de sa cavale !

Lacrim se confie sur les conditions de sa cavale !
Partage
Partager sur Facebook

Lacrim a récemment déclaré vouloir se rendre à la police, mais avant il revient sur les termes de sa cavale et le déroulé des événements

Lacrim a récemment déclaré vouloir se rendre à la police. En effet, le rappeur contre qui un mandat d’arrêt avait été lancé étaient en cavale depuis maintenant huit mois. Alors qu’il est interviewé par Booska-P, il revient sur les récents événements.

Lacrim, retour sur son parcours

Le jeudi 19 mars dernier Lacrim était condamné par le tribunal correctionnel de Marseille à trois ans de prison ferme pour l’usage d’une kalashnikov. Le lundi suivant le rappeur ne s’était pas présenté à l’ouverture du procès d’une dizaine de prévenus jugés à la suite de la découverte d’un dépôt d’armes, en janvier 2013, dans un appartement des quartiers nord dans le 14e arrondissement. On y avait également retrouvé un laboratoire de conditionnement de cocaïne. Les empreintes de Lacrim avaient été retrouvées sur les armes. Le rappeur avait alors avoué avoir utilisé les kalashnikovs dans son clip Viens je t’emmène, et avoir tiré plusieurs rafales. L’arme lui avait été fournie par un certain Zino qui aurait été assassiné par la suite dans un règlement de compte. Il s’était alors justifié aux juges en expliquant « Quand j’ai tourné le clip, expliquait-il, j’avais peu de moyens, je n’avais pas encore de grande maison de disques. Je vais vous dire la vérité, c’était plus facile pour moi de trouver une vraie kalachnikov que d’en trouver une fausse, de trouver une société qui en loue, de trouver le budget… ». Un passé judiciaire complexe qui resurgit près de deux ans après les faits.

Lacrim ne voulait pas être loin de sa famille

En effet, le rappeur a déclaré qu’au mois de mai, alors qu’il était condamné à trois ans de prison, sa compagne était déjà enceinte de quelques mois. Lacrim ne voulait pas rater la naissance de sa fille et s’est alors mis en cavale. Successivement en Espagne et au Maroc, le jeune homme explique que toute cette aventure n’a pas été de tout repos. Il avait calculé sa cavale en fonction de la naissance de sa fille qu’il ne voulait pas louper. Il voulait également passer du temps avec son fils de 5 ans.