Culture
Partager sur

Eminem et Big Sean traités de « rappeurs violeurs » par des féministes !

Big Sean Eminem
Partage
Partager sur Facebook

Un groupe de féministes canadien appelle à boycotter les rappeurs Eminem et Big Sean, appelés les "rappeurs violeurs". On vous explique !

Eminem et Big Sean sont dans collimateur d’une association féministe. MCE vous explique tout !

Les « rappeurs violeurs » ?!

Le nouvelle collaboration Big Sean/Eminem a fait le buzz ces derniers jours. Disponible sur le dernier opus de Sean, « I Decided » (3 février 2017), le morceau était très attendu par les fans. Mais apparemment, ce featuring n’est pas au goût de tout le monde.

En effet, un groupe féministe canadien, The RINJ Foundation (Rape is No Joke = le viol n’est pas une blague) appelle au boycott des deux rappeurs et de leur label. La protestation vise directement les deux rappeurs, surnommés les « rappeurs violeurs » par l’association.

Le groupe féministe s’en prend donc à la dernière collaboration des rappeurs : le titre « No Favors ». Dans ce morceau Donald Trump en prend pour son grade, mais il n’est pas le seul. En effet, la commentatrice ultra-conservatrice Ann Coulter est aussi visée. Il associe directement Ann Coulter à une pro Ku Kux Klan. Dans les paroles, Eminem promet aussi de la violer avec toute sorte d’objets. Il dit aussi qu’il n’hésiterait pas à la renverser avec sa voiture pour faire d’elle un exemple. Voici les paroles :

« And fuck Ann Coulter with a Klan poster
With a lamp post, door handle, shutter
A damn bolt cutter, a sandal, a can opener, a candle, rubber
Piano, a flannel, sucker, some hand soap, butter »

« Le groupe féministe veut que les rappeurs Eminem et Big Sean soient arrêtés à cause des menaces de viol à l’encontre de Ann Coulter dans « No Favors ».

Un featuring très attendu !

Ce featuring signe le grand retour d’Eminem sur le devant de la scène. Il y a quelques semaines, Sean s’exprimait au sujet d’Eminem chez Zane Lowe : « La seule personne qui pouvait être sur ce son était Eminem. Quand j’ai entendu son couplet, je l’ai rejoué encore et encore, j’étais assis dans le studio, choqué ». Ce titre avait aussi rendu hystérique les fans qui ont pu écouter l’album en avant-première.