MCE est disponible sur
  • Orange 164
  • SFR 177
  • BBox 156
  • FreeBox 199
  • NumEricable 78
  • DartyBox 34
Culture
Partager sur

Cali : « Je suis toujours à la recherche de la pureté »

Partage
Partager sur Facebook

17 ans après, Cali revient sur le devant de la scène avec son septième album "Les choses défendues".

Cali, artiste renommé et engagé, chante la nostalgie et l’innocence de l’enfance pour y dénoncer la douleur du monde d’aujourd’hui. Alors, sur des sonorités plus pop, il considère cet album comme un « accident magnifique de vie ». Avant de partir en tournée solo, il a accepté de répondre à toutes nos questions. Sa carrière, ses chansons et ses projets d’avenir, il nous dit enfin tout !

Son album « Les choses défendues »: un mélange d’enfance et d’amour

Pourquoi ce choix de mêler des sonorités pop à votre nouvel album ?

Alors, ce n’est pas un choix de démarrage les sonorités pop. C’est plutôt un accident magnifique de vie. D’habitude, je présente, quand je fais un album, des morceaux guitare-voix, piano-voix et puis on trouve un réalisateur et des musiciens viennent. Cette fois-ci, j’étais sur la route avec mon groupe très rock, on allait jouer à Perpignan. On est rentré en studio, je leur ai présenté mes chansons et on a enregistré en direct. Donc évidemment, il y a l’énergie du groupe.

Lire aussi  Hayce Lemsi aimerait faire un featuring avec Lacrim (interview) !

Vous traitez des thèmes de l’insouciance, la nostalgie de l’enfance… Pourquoi ?

Je crois que c’est le fil rouge de ma vie. Je suis toujours à la recherche de cette pureté. Quand ça ne va pas ou quand ça va, j’ai toujours cette image de quand j’étais petit à la fenêtre. La neige tombait, je n’avais pas encore la conscience de la mort ni du mensonge. Mon coeur était pur, il n’était pas encore travesti ni prostitué. Et cette pureté-là me fait du bien rien que d’y penser alors je la cherche dans toutes mes chansons.

Lire aussi  Kaaris: une étudiante pousse un gros coup de gueule contre son titre sexiste Tchoin !

Dans « Elle a mal », vous abordez la violence du couple. Est ce que ça vous touche ?

Quand j’écris une chanson, ce sont des choses qui me sont arrivés ou qui sont arrivés à coté de moi. Juste à côté de moi, je connais des personnes qui ont perdu, qui ont le regard perdu, blessé. Surtout les femmes battues. Sauf qu’au milieu de la chanson, ça m’a fait tellement mal au ventre de l’écrire, je dis que la femme est encore vivante et avec un sourire elle pense à une chose belle, à sa grand mère mais ça reste une chanson très violente.

Cali: un artiste aux projets remplis d’amour

Quel a été votre meilleur spectacle ?

Si je devais garder quelque chose, ce sont les spectacles où ma fille est venue me rejoindre sur scène, Coco. J’ai ce souvenir du festival des Déferlantes (Argiles-sur-Mer), où elle est venue avec moi sur scène. Il y avait 15 000 personnes, elle avait sa plus belle robe, on a chantait en duo et j’ai pleuré sans m’en rendre compte. Car j’ai pensé à sa naissance, j’étais là quand elle est arrivée au monde. Et aujourd’hui elle chantait avec moi. C’est peut être celui- là le moment le plus beau.

Lire aussi  PNL soutient Théo et Adama tout en restant discrets !

Quels sont tes projets d’avenir ?

J’ai une tournée qui démarre solo qui va m’amener jusqu’en Avril et après je repartirai avec le groupe. Ensuite, je vais tourner un court-métrage en Janvier et m’occuper beaucoup plus de mes enfants.

Clique sur "J'aime" pour t'abonner à la page Facebook MCE