MCE est disponible sur
  • Orange 164
  • SFR 177
  • BBox 156
  • FreeBox 199
  • NumEricable 78
  • DartyBox 34
Culture
Partager sur

Benjamin Siksou: finaliste de la Nouvelle Star, il prépare « Au coq du chant »

Partage
Partager sur Facebook

Finaliste de la Nouvelle Star en 2008, Benjamin Siksou a fait du chemin depuis près de 10 ans. Aujourd'hui il prépare son album "Au coq du chant" !

A l’occasion de la sortie de son premier album studio « Au coq du chant », le chanteur Benjamin Siksou répond à toutes nos questions. Son expérience à la Nouvelle Star, ses inspirations, ses rôles au cinéma… Benjamin nous dit tout !

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis chanteur, musicien, un peu comédien parfois et je vais sortir mon premier album studio.

Quels souvenirs gardes-tu de ton passage à la Nouvelle Star en 2008 ?

Plein de souvenirs. C’est là que j’ai commencé à me faire connaitre, à passer à la télé. Donc pour le grand public ça a été ma naissance en gros. Même si je faisais de la musique déjà depuis quelques années. Mais j’avais commencé un an avant, je me suis dis : « J’arrête mes pseudos études d’histoire de l’art et je vais vraiment me consacrer qu’à la musique ».

Quelle couleur as-tu donné à ton premier album, « Au coq du chant » ?

Je pense que je ne suis pas parti dans un esprit de mixer des styles, de mixer des influences. Je pense que ça c’est plutôt du commentaire. C’est après, quand on écoute, on peut se dire « Il y a de ça, il y a de ça »… Mais dedans je pense que c’est parti déjà de la grosse étape, pour le coup, après Nouvelle Star, c’est quand je suis passé au français. Là je me suis dis que j’allais tout écrire en français.

Des artistes t’ont inspiré pour écrire tes textes ?

Il y a Bashung je pense, indéniablement, Souchon, Mathieu Boogaerts, Camille, ça c’est le gens que j’admire. Je ne sais pas à quel point ils se retrouvent à l’écoute de l’album. Je ne sais pas à quel point on pourrait se dire ça. Mais je sais que, s’il faut donner des gens comme ça, c’est des influences ça c’est sûr.

Tu as joué dans La Vie d’Adèle et Largo Winch, que préfères-tu entre le cinéma et la musique ?

C’est pas moi qui vais décider que je vais faire tel projet ou tel projet. Au cinéma on t’appelle, tu passes des essais et tu rentres dans la peau d’un personne. Tu suis la vision de quelqu’un. Contrairement à la musique où c’est moi le maître à bord et qui emmène les gens avec moi dans mon univers. Là c’est moi qui rentre et c’est là que je trouve mon équilibre là-dedans et où je me nourris de l’un et de l’autre. C’est très agréable de se laisser guider aussi et d’aller dans des contrées où je ne serais jamais allé de moi-même.

Quels sont tes futurs projets ?

Donc il va y avoir des concerts à partir d’avril. En France à Marseille, à Grenoble, à Metz, à Lyon. On met des dates où je vais un peu sortir de Paris, ça va être bien. Et puis il va y avoir des dates à Paris aussi bien sûr. Et des festivals cet été, les Francofolies notamment. Comme l’album n’est pas encore sorti c’est des concerts de pré-sortie donc je ne sais pas trop comment ça va se mettre en place. En tout cas il y a déjà plein de petites dates comme ça qui commencent à venir et normalement une tournée un peu plus importante à l’automne.

Clique sur "J'aime" pour t'abonner à la page Facebook MCE