MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Campus
Partager sur

Université d’Harvard: une majorité d’étudiants issus de minorités ethniques

Université d'Harvard: une majorité d’étudiants issus de minorités ethniques
Partage
Partager sur Facebook

L'université d'Harvard va diplômer une seconde promo consécutive avec une majorité d'étudiants issus de minorité ethnique en 2021.

C’est une institution. Harvard est l’université la plus sélective des Etats-Unis et souvent formatrice de l’élite américaine. Et chaque année, ils sont près de 400 000 à postuler dans l’établissement de Boston. Mais seulement 2 000 étudiants seront sélectionnés par l’établissement. Le journal Boston Globe a même salué une première de la part de l’université sur la question de la diversité. Pour la seconde année de suite la promo qui sera celle de 2021 aura une majorité d’étudiants issus de minorités ethniques.

Une répartition qui ne collent pas encore avec la population américaine

On retrouve dans cette promo 50,8 % d’élèves afro-américains, hispaniques, latino-américains, asiatiques, amérindiens et polynésiens. Ils rejoindront tous les bancs de l’institution à la Rentrée 2017. Parmi eux, 22,2 % d’étudiants d’origine asiatique, 14,6 % d’origine afro-américaine, 11,6 % d’origine hispanique, ainsi que 2,5 % d’Amérindiens et de Polynésiens explique l’université dans ses statistiques. « Harvard s’applique à recruter des promos ethniquement variées », explique Rachel Dane, la porte parole de l’université dans les colonnes du Boston Globe.

Konbini a donc comparé ces chiffres avec les chiffres de la population américaine fournis par le Bureau du recensement américain. Malgré tout, on note que les Latinos sont encore mal représenté à Harvard alors qu’ils représentent 17,8 % de la population américaine. A contrario des étudiants d’origine asiatique qui ne sont que 5,7% dans tous le pays. On retrouve aussi 12,8 % des étudiants sont internationaux et ne disposent pas de la nationalité américaine.

L’université met en place une égalité des sexes

Ces chiffres sont aussi expliqués par l’ouverture de la bourse financée par la générosité d’anciens élèves. En effet, près de 20% des noyveaux élèves n’ont pas eu à payer leurs études pour entrer à Harvard. L’université restant une des plus chers du pays. Le journal Les Echos explique aussi que 49,6 % des nouveaux entrants à Harvard sont des femmes. Une égalité des sexes qui se concrétise de plus en plus. Elles étaient 47,8 % l’année passée.

On note aussi que les Etats-Unis voit de plus en plus d’étudiants quitter le pays depuis l’élection de Trump à la tête du pays. Une fait qui pourrait faire diminuer le nombre d’étudiants internationaux au profit du voisin canadien. Dont les frais de scolarité sont beaucoup plus faibles que de l’autre côté de la frontière.

Autres vidéos recommandées pour vous