MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Campus
Partager sur

Stage: une pétition lancée contre l’inégalité des chances entre stagiaires

Stage: une pétition lancée contre l'inégalité des chances entre stagiaires
Partage
Partager sur Facebook

Une pétition lancée réclame l'égalité des chances entre les stagiaires. En effet, tous les stages ne se valent à cause de la rémunération.

Le stage est devenu un moment incontournable de vie étudiante. C’est aujourd’hui un passage obligé vers la formation professionnelle et de plus en plus d’écoles instaurent des mois de stage obligatoire dans les cursus de formations. Mais souvent considéré comme sous rémunéré, il est soumis à plusieurs questions de la part des étudiants. D’autant que tous ne se valent pas. En effet, la précarité est souvent associée à ces moments passés en entreprise.

Si bien que Marine Dufour, une diplômée en marketing à l’université Paris-Dauphine, c’est impossible de continuer dans ce sens. La jeune femme souhaite améliorer les conditions de vie des stagiaires et interpelle avec une pétition publiée sur Change.org. Elle y dénonce la précarité des stagiaires et réclame « l’égalité des chances face aux stages ».

Une pétition pour sortir les stagiaires de la Précarité

Une pétition a été adressée à la ministre du Travail et à la ministre de l’Enseignement supérieur. Le succès de cette pétition est d’ailleurs important. En effet, elle a déjà recueilli près de 26 000 signatures. Elle a notamment été relayée sur le Réseau Social Twitter avec le hashtag #StagiairesPrécaires. L’auteure de la vidéo qui accompagne la pétition explique qu’« en fonction de notre niveau social. De nos revenus et des revenus des parents. Du lieu où l’on habite, étudie ou fait nos stages, on n’a pas tous la même chance dans la vie ».

Marine Dufour explique notamment par la suite que dans la vie d’un « étudiant, on peut aménager ses horaires pour travailler à côté. Quand on est stagiaire, on a des horaires absolument délirants, on ne peut pas prendre de petit boulot le soir ». Selon elle, seul les étudiants les plus fortunés peuvent prétendre à un stage notamment dans la capitale à cause du coup de la vie.

Adapter les rémunérations des stages en fonction des villes et de l’entreprise

Actuellement un salaire de stage, ou plutôt une gratification de stage, est de 554,40 euros par mois. Mais seulement à partir de deux mois de stage. « Si à Paris cette gratification ne permet même pas de payer un loyer, dans d’autres villes de France il permet tout juste de se nourrir », explique l’auteure de la pétition. Ce qui complique la possibilité de trouver un stage dans une ville différente du lieu de résidence actuel.

Ce que propose la pétition, c’est d’augmenter la gratification en fonction de la localisation. Mais aussi de la taille et des moyens financiers de l’entreprise. Ce qui permettrait de donner plus de chances aux étudiants. Mais pourquoi maintenant ? Alors que l’été débute, la pétition est pourtant publiée à un moment stratégique. En effet, le but étant de faire un poids dans la réforme du Code du Travail qui devrait apparaître à la fin de l’été.

Vidéo recommandée pour vous