MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Campus
Partager sur

Rentrée 2017: tous les chiffres pour la prochaine rentrée des classes

Rentrée 2017: tous les chiffres pour la prochaine rentrée des classes
Partage
Partager sur Facebook

La démographie française va fortement impacter le nombre d’élèves du primaire et du secondaire pour la prochaine rentrée des classes.

C’est un rapport de la Direction de l’Evaluation, de la Prospective et de la Performance (DEPP) publié en ce mois de mars qui le confirme. Il y aura moins d’élèves dans le primaire et plus dans le secondaire.

Changement de démographie

Sous l’égide du ministère de l’Education, la DEPP publie ses prévisions sur l’évolution du nombre d’élèves pour la rentrée 2017. Ainsi, on constate qu’il y aura moins d’élèves dans le primaire, et plus dans le secondaire.

Dans le primaire, 6,7 millions d’élèves sont attendus sur les bancs des écoles. On enregistre cependant une baisse de près de 15 000 élèves. En raison, notamment, d’une baisse de la démographie. Mais la politique migratoie est également mise en cause. Ainsi que la politique du non-redoublement qui a fortement impacté le nombre d’élèves dans les classes.

A noter, en revanche, que dans le secondaire, les classes continuent de gonfler. En raison d’abord du baby-boom de l’année 2000 (plus important taux de naissance depuis 1981). En effet, ces élèves là entrent en terminale l’année prochaine. Et s’ajouteront aux élèves qui auront bénéficié de la nouvelle réforme du lycée, qui prévoit le redoublement des élèves qui ont raté leur baccalauréat.

Par ailleurs, les enfants nés en 2006 et 2007, deux autres années charnières en terme de naissances, entrent en sixième et cinquième. Augmentant également les chiffres du secondaire.

Priorité sur les fondamentaux

A noter que le think tank Vers Le Haut publie également une synthèse des travaux du Conseil national de l’évaluation du système scolaire (CNESCO). Le CNESCO recommande d’améliorer le système éducatif français en s’axant, par exemple, sur la pédagogie des fondamentaux. Ou encore, la diversité à l’école et l’orientation des élèves et des professeurs.

Parmi ses propositions, Vers Le Haut retient, par exemple, le suivi par le même professeur d’une même classe du CP au CE2. Ou encore d’augmenter le nombre d’enseignants supplémentaires pour améliorer l’accompagnement à l’apprentissage du français et des mathématiques.

Le CNESCO préconise aussi un accompagnement pendant deux ans des nouveaux enseignants. Pour les guider dans leurs premiers pas.

Autres vidéos recommandées pour vous