MCE est disponible sur
  • Orange 164
  • SFR 177
  • BBox 156
  • FreeBox 199
  • NumEricable 78
  • DartyBox 34
Campus
Partager sur

Présidentielle 2017: les étudiants favorables à une sélection à l’université

Présidentielle 2017: les étudiants favorables à une sélection à l'université
Partage
Partager sur Facebook

La sélection à l'université, les étudiants y sont-ils favorables ? Selon un sondage du Figaro, ils sont près de 6/10 à y être.

S’il y a bien une chose sur l’université dans la Présidentielle 2017, c’est la question de la sélection. Mais si les directeurs d’établissements y sont favorables, qu’en est-il des principaux intéressés? C’est la question que s’est posée le Figaro. Et selon le sondage du quotidien national, les étudiants aussi aimeraient voir une forme de sélection à l’université.

Ils sont en effet six étudiants sur dix à y être favorables selon les résultats de l’étude. En effet, ils sont 59% à y être totalement favorables. A contrario ils ne sont que 41%. Tous les étudiants ont d’ailleurs un avis sur la question.

La droite favorable à une sélection

Cette question de la sélection à l’université et surtout soutenue par les candidats de droite et Emmanuel Macron. Si bien que le détail de ce sondage semble confirmer les choix en fonction des appartenances politiques. Pour les proches de François Fillon, les étudiants sont favorables à la sélection à hauteur de 84%. Tandis que chez les sympathisants d’Emmanuel Macron, ils sont 66% à suivre leur leader de la Présidentielle 2017.

Pour ce qui est des étudiants sympathisants des partis de gauche, c’est l’inverse. Chez soutiens de Benoît Hamon on est défavorable à une sélection à l’université à hauteur de 59%. Du côté de Jean-Luc Mélenchon, c’est 64%. Du côté des parents, ils sont 73% à être favorables à une telle mesure.

La sélection à l’université est l’enjeu du débat

Une chose est certaine, la sélection à l’université passe de plus en plus dans les têtes des étudiants. Si les sympathisants de gauche semble majoritairement contre, ils sont moins convaincus que les autres. En effet, alors qu’à droite, l’idée marque de forts soutiens, ce n’est pas le cas à gauche ou le sentiment et plus que mitigé.

Une chose est certaine, le débat qui va toucher l’université lors de la Présidentielle 2017 sera vraisemblablement lié à la question de la sélection. En effet, le manque de budget des établissements oblige à reposer la question.

Clique sur "J'aime" pour t'abonner à la page Facebook MCE