MCE est disponible sur
  • Orange 164
  • SFR 177
  • BBox 156
  • FreeBox 199
  • NumEricable 78
  • DartyBox 34
Campus
Partager sur

Prépas: les grandes écoles privilégient les CPGE parisiennes

Prépas: les grandes écoles privilégient les CPGE parisiennes
Partage
Partager sur Facebook

Les grandes écoles françaises ont tendance à recruter leurs élèves dans les prépas parisiennes, au détriment des prépas de province.

C’est Le Monde qui lève le voile sur la situation des prépas en France. Selon le site internet du quotidien, plus de 70% des admis à Polytechnique ou HEC sortent de prépas parisiennes.

Prépas parisiennes avantagées

Une très large majorité des élèves inscrits dans une grande école française sortent d’une prépa parisienne. Et ce, au détriment des prépas provinciales. C’est ce que révèle Le Monde sur son site internet.

Ainsi on retrouve plus d’élèves venus des prestigieuses prépas parisiennes de Henri IV, Louis Le Grand ou encore Saint-Louis. Et même de Sainte-Geneviève, à Versailles.

Lire aussi  Université vs Grandes Ecoles: une concurrence déloyale face à l'emploi

Ainsi plus de la moitié des élèves admis à Polytechnique ou HEC sont issus de classes préparatoires parisiennes. Un phénomène qui semble s’être amplifié au cours des quinzes dernières années rapporte Le Monde.

En effet, sous l’impulsion de plusieurs politiques de démocratisation des classes prépas, le nombre d’admis en CPGE a augmenté. En 2016 on comptait environ 86 000 élèves en prépa. C’est 11 000 de plus qu’il y a dix ans.

Dans le même temps néanmoins la diversité des prépas représentées dans les grandes écoles a diminué. Sans doute, comme l’explique Le Monde, parce que les concours d’entrée sont en parallèle devenus plus difficile.

Lire aussi  Initiatives BDE: Quelle sera la meilleure association étudiante de France ?

Mais toujours le même taux de provinciaux

Cependant, comme le responsable des admissions de Polytechniques relèvent un autre paradoxe dans Le Monde. Le nombre de bachelier venus de la province n’a pas bougé depuis 15 ans. A Polytechnique selon lui il y a toujours 50% d’élèves qui ne sont pas originaires de Paris à l’admission.

C’est pour compenser ces résultats que certaines écoles envoient régulièrement leurs élèves dans les classes prépas. Le but est d’encourager les élèves en prépas en province à tenter les concours des grandes écoles.

Clique sur "J'aime" pour t'abonner à la page Facebook MCE