Campus
Partager sur

Erasmus: voici le conseil qu’il faut pour faire ses études à l’étranger

Erasmus: voici le conseil qu'il faut pour faire ses études à l'étranger
Partage
Partager sur Facebook

Après quatre ans en tête de classement, Paris perd sa place de meilleure ville étudiante. Remplacée par Montréal qui réalise une remontée flamboyante.

Depuis cinq ans, QS Best Student Cities classe les meilleures villes pour les étudiants. Le classement repose sur plusieurs critères. Notamment, le niveau académique, la population étudiante ou encore le marché de l’emploi selon Le Figaro.

Les villes appréciées des étudiants

Parmi les villes les plus accueillantes pour les étudiants étrangers, on retrouve Paris. Cette année, la capitale française tombe néanmoins en deuxième place, remplacée par Montréal. La ville canadienne séduit de plus en plus les étudiants. D’ailleurs, elle réalise une remontée incroyable de six places pour se hisser en tête du classement.

Parmi les critères de ce classement, on retrouve notamment le niveau académique ou encore les équipements à disposition des étudiants. Mais ce qui explique le détrônement de Paris au profit de Montréal, c’est le coût de la vie. Après quatre ans en tête de classement, la capitale française est victime des coûts trop élevés du logement et du quotidien.

C’est pourquoi, il est très important pour un étudiant de travailler pendant ses études. Les jobs étudiants permettent de financer ses études et son logement. Mais sont également un petit plus pour les sorties. De plus, une étude d’Erasmus + estime qu’un étudiant qui effectue un stage à l’étranger trouve un emploi deux fois plus vite après ses études.

Etudier à l’étranger, une clé : travailler

Et sa rémunération est plus élevée. Pour aider les étudiants français à trouver un job à l’étranger, l’association Le Club Téli publie de nombreuses offres d’emploi. Elle délivre également un conseil précieux : commencer sa recherche tôt. Et même de plus en plus tôt.

Comme en témoigne Dominique Girerd : « Alors qu’une candidature s’envoie aujourd’hui à l’autre bout du monde en un éclair, les candidats commencent à comprendre qu’il faut se positionner le plus tôt possible pour avoir une chance d’être recruté. »

Les entreprises, de leur côté, publient des offres d’emploi de plus en plus tôt. Parfois, la saison estivale à peine terminée, certaines cherchent déjà des candidats pour l’année suivante.

Le fondateur du Club Téli explique ce phénomène par la volonté des entreprises à prendre le temps de trouver la perle rare. Et aussi de trouver éventuellement un plan B si un étudiant se désiste au dernier moment.

Un job étudiant à l’étranger, c’est avant tout une expérience humaine enrichissante pour un étudiant. Il peut apprendre à connaître une nouvelle culture, et se perfectionner dans une langue.

Et pour les aider, le Club Téli propose aussi de l’aide pour le logement et les papiers administratifs.

Pendant ce temps, d’autres villes remontent légèrement dans le classement des meilleures villes étudiantes. C’est le cas de Londres ou encore de Séoul, Berlin et Boston qui fait son entrée dans le Top10. En revanche, Tokyo et Melbourne perdent quelques places.