MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Campus
Partager sur

DCNS cherche de jeunes ingénieurs pour construire ses sous-marins !

Partage
Partager sur Facebook

Visite de DCNS Cherbourg et jobdating : retour en images sur l'opération RH menée le 17 et 18 mars par le constructeur auprès de 100 jeunes ingénieurs

Aujourd’hui, ils viennent faire du tourisme, mais demain ils construiront peut-être des sous-marins ! Une centaine de jeunes ingénieurs venus de toute la France étaient invités par DCNS à venir passer 2 jours à Cherbourg. A la clé ? Un jobdating, et l’opportunité d’intégrer le leader européen de l’industrie navale de défense.

Les participants, sélectionnés parmi 700 candidatures, ont été accueilli par Alain Morvan, directeur du site DCNS de Cherbourg. Ils ont pu assister à une courte présentation de l’histoire et des activités de DCNS. Puis ils étaient invités à prendre un casque de protection, en échange de leur téléphone portable et de leur carte d’identité. Des mesures de précaution nécessaires, tant ce qu’ils vont voir est confidentiel…

Une visite exceptionnelle du chantier du Barracuda

Secret défense oblige, ils sont rares à voir la chance de pénétrer sur le site DCNS de Cherbourg. Et pour cause, c’est dans le ventre de ces hangars titanesque que le groupe construit l’un des objets le plus complexe du monde. Il s’agit du Barracuda, un sous-marin nucléaire d’attaque dernière génération. Il a la longueur d’un terrain de football, et le poids de 10 A380. Mais c’est surtout un concentré de technologie et de puissance de feu qui nécessite 10 ans de construction. Pour le premier de la série, baptisé le Suffren, la mise à l’eau n’est plus très loin. Et le chantier ne fait que commencer, puisque DCNS a remporté le programme du siècle avec l’Australie. 12 sous-marins dérivés du Barracuda, qui seront conçus à Cherbourg. Alors forcément, les besoins en ingénieurs sont là !

200 postes à pourvoir chez DCNS pour la construction des sous-marins

Études ingénierie, management de chantier, ou ingénierie programme… En tout c’est 100 postes d’ingénieurs qui sont à pourvoir rapidement à Cherbourg, pour honorer la commande Australienne, mais aussi pour renouveler la flotte française de SNLE (Sous-marins Nucléaire Lanceurs d’Engin) et poursuivre la réalisation des Barracuda. De quoi faire saliver les candidats, qui ont aussi pu découvrir l’atelier de réalité virtuelle.

Outre le site, les ingénieurs ont eu droit à une découverte accélérée de Cherbourg et ses attractions. Sa célèbre rade la deuxième plus grande du monde, et la cité de la Mer où ils ont pu visiter le Redoutable, un autre sous-marin, ancêtre du Suffren, sorti des chantiers de DCNS il y a 50 ans. Et le lendemain les choses sérieuses commencent : cette fois c’est aux candidats de montrer leurs atouts, lors d’un jobdating qui pourrait bien transformer leur vie. En 20 minutes les jeunes ingénieurs étaient invités à se présenter, prouver leurs motivation pour rejoindre le site DCNS de Cherbourg, et faire valoir leurs compétences pour le poste qu’ils visent. Première du genre pour DCNS, l’opération a plu tant aux candidats qu’aux recruteurs. Le constructeur a même prévu de renouveler l’expérience sur d’autres sites industriels.

Vous êtes ingénieur et souhaitez vous aussi rejoindre DCNS ? Rendez-vous le site dédié de DCNS pour connaitre tous les postes à pourvoir !