Campus
Partager sur

3ème journée nationale « Les Sciences de l’Ingénieur au Féminin »

3ème journée nationale « Les Sciences de l’Ingénieur au Féminin »
Partage
Partager sur Facebook

Les Sciences de l’Ingénieur au Féminin: L’objectif de cette journée est de témoigner, échanger et susciter des vocations !

Les professeurs membres de l’UPSTI et près de 1000 techniciennes, ingénieures et étudiantes marraines d’Elles bougent rencontreront environ 15 000 collégiennes et lycéennes dans 160 établissements partout en France métropolitaine et dans les DOM-TOM. L’objectif de cette journée : témoigner, échanger et susciter des vocations !

Sous le Haut Patronage du Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Apprendre auprès des professeur-e-s passionné-e-s de sciences et de technologie et rencontrer des femmes ingénieures et techniciennes sont les étapes incontournables, qui permettront de limiter les phénomènes d’autocensure qui empêchent trop souvent les jeunes filles de s’engager dans les filières scientifiques et techniques.

Pour Najat Vallaud-Belkacem,

Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, la journée nationale « Les Sciences de l’Ingénieur au Féminin » est une action phare pour créer des vocations et faire bouger les lignes.

Le 26 novembre prochain, 15 000 jeunes filles seront sensibilisées. L’enjeu est de taille : à peine 10% des bachelières de la filière S poursuivent des études d’ingénieurs. Cela a un impact direct sur les effectifs des formations supérieures où le taux de féminisation atteint seulement 28,2%. Aujourd’hui, selon l’étude de l’IESF (Ingénieurs et scientifiques de France), seul 1 ingénieur sur 5 est une femme.

Pour se projeter dans un métier ou une carrière, les rencontres sont déterminantes. Des femmes ingénieures, techniciennes, issues du tissu industriel local, vont ainsi échanger, lors de tables rondes en petit comité, avec des jeunes filles qui pourront aborder avec elles tous les sujets.

Au programme de cette après-midi d’échanges :

 Diffusion du film de l’UPSTI « Comment les Sciences de l’Ingénieur répondent aux grands enjeux de demain » et du message aux participantes de Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

 Témoignages de marraines et élèves ingénieures : parcours, ambitions, challenges, conseils…  Débriefing de fin de journée

Ces différents moments de rencontres et de débats seront animés par les marraines et ambassadrices de l’association «Elles bougent», des membres de l’association UPSTI, des proviseurs, des professeurs, des femmes ingénieures et techniciennes des réseaux féminins et des réseaux d’anciens de grandes écoles, ainsi que des élèves ingénieures.

« Nos deux associations « Elles bougent » et UPSTI sont très fières d’avoir créé ensemble la journée nationale des Sciences de l’Ingénieur au féminin. Nous sommes en effet convaincus qu’une telle journée, qui rapproche le monde de l’éducation et le monde de l’industrie, permettra de sensibiliser les jeunes filles aux carrières industrielles passionnantes qui s’offrent à elles, et créera des vocations de poursuite d’étude vers les sciences et la technologie » concluent Marie-Sophie Pawlak, Présidente d’ « Elles bougent » et Hervé Riou, Président de l’UPSTI.

Plus d’informations sur l’évènement sur : https://www.lessiaufeminin.fr/

Ce qu’elles ont dit après l’édition 2014 :

Léa, lycéenne : « Je voudrais remercier les marraines pour m’avoir ouvert les yeux et pour les conseils qu’elles m’ont apportés. » – Stéphanie, ingénieure : « C’est une superbe manifestation qui donne l’occasion à des femmes ingénieures de s’exprimer sur leurs métiers. Une très belle initiative. » – Laurie, lycéenne : « Je pensais que ce métier était réservé aux hommes, qu’il n’était pas varié et se limitait à la mécanique, mais je me suis trompée. Mon esprit est maintenant éclairé. Merci. » Neno, ingénieure : « J’en conserve un excellent souvenir et participe de nouveau cette année. Avec le défi de convaincre d’autres femmes au profil technique de venir rencontrer elles aussi la relève féminine de demain. »

A propos de l’association « Elles bougent »

Depuis 10 ans, l’association « Elles bougent » fait découvrir aux collégiennes et lycéennes les métiers passionnants d’ingénieures et de techniciennes dans tous les secteurs industriels ou technologiques en manque de talents féminins : l’automobile, l’aérospatial, l’énergie, le ferroviaire, le maritime, le numérique et le bâtiment notamment.

L’association « Elles bougent », parrainée par 4 Ministères, réunit 17 délégations régionales, 90 partenaires entreprises et établissements d’enseignement supérieur, un club des collèges et lycées et 2100 marraines.

La présidente et fondatrice de l’association est Mme Marie-Sophie Pawlak.

Le président d’honneur de l’association est M. François Viaud, Directeur des ressources humaines du groupe Total. En savoir plus : www.ellesbougent.com – Retrouvez l’association « Elles bougent » sur Facebook et Twitter

A propos de l’association UPSTI

UPSTI est l’Union des Professeurs de Sciences et Techniques Industrielles. Créée en 1982, elle fédère et crée un réseau de plus de 700 Professeurs de Sciences de l’Ingénieur, répartis dans plus de 200 lycées publics ou privés sous contrat, exerçant dans les Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE) scientifiques, et dans les lycées.

UPSTI entretient un dialogue privilégié avec les Grandes Ecoles d’Ingénieur et l’ensemble des acteurs institutionnels. Elle participe à tous les débats concernant la filière scientifique en CPGE et intervient sur tout sujet engageant l’avenir du dispositif national des Classes Préparatoires.

UPSTI est membre fondateur de la Conférence des Classes Préparatoires et membre associé de la Conférence des Grandes Ecoles.

UPSTI, présidée par Hervé Riou, est également un laboratoire d’idées permettant de regarder l’avenir de la formation des ingénieurs en CPGE pour l’adapter aux défis de demain.