Campus
Partager sur

Bilan du 6e Festival de Géopolitique de Grenoble en attendant l’édition 2015

Bilan du 6e Festival de Géopolitique de Grenoble en attendant l’édition 2015
Partage
Partager sur Facebook

Bref retour avec Ma Chaîne Etudiante sur la sixième édition du Festival de Géopolitique de Grenoble qui a connu de nombreux temps forts cette année encore, d'ici à la préparation de l'événement 2015 qui promet déjà de belles suprises

La 6e édition du Festival de Géopolitique de Grenoble, organisée par GEM, les Presses Universitaires de France et l’association Anteios, vient de s’achever. Elle a réuni 2 500 participants sur place et a compté 6 800 connexions dans le monde pour suivre les conférences en direct sur le site de l’événement. Retour sur les temps fort de l’édition 2014 et levé de rideau sur le thème de l’édition 2015.

« Il y a 3 ans, nous voulions que ce festival soit européen. Il est devenu mondial : Grèce, Egypte, Arménie, Amérique du Nord, Australie, Japon, … Ce ne sont que quelques-uns des pays représentés que ce soit en termes de visiteurs, d’intervenants ou de suivi des conférences via internet » s’enthousiasme Jean-Marc Huissoud, co-organisateur du Festival et professeur à GEM.

60 conférences de la 6e édition sont disponibles en ligne sur www.festivalgeopolitique.com

« Il y a un vrai besoin de comprendre ce qui se passe dans le monde, à la fois de l’individu pour pouvoir se situer et professionnellement pour agir et prendre des décisions dans son entreprise. Ce festival étant le lieu d’expression de toutes les géopolitiques, chacun peut donc à son rythme se faire sa propre analyse » ajoute Jean-François Fiorina, Directeur Adjoint de GEM.

Prochaine édition du 12 au 15 mars 2015 sur le thème « À quoi servent les frontières ? »

Pascal Gauchon, co-organisateur du Festival de Géopolitique de Grenoble et Président de l’Association Anteios a clôturé cette édition en dévoilant le thème du Festival 2015. « À quoi servent les frontières ? Ont-elles encore une signification dans une économie mondialisée ? Faut-il souhaiter leur disparition au nom de la liberté ou vouloir leur maintien, voire leur renforcement, au nom de l’enracinement ? Et quelle place attribuer aux frontières invisibles qui séparent les peuples, les classes sociales ou les cultures. Et si la notion, dans sa définition actuelle, exigeait une redéfinition ? » a conclu le Directeur de la toute nouvelle revue « Conflits ».

Parmi les temps forts du festival 2014 :

→ Le jeudi 3 avril 2014, la conférence de Michel Fouquin, conseiller CEPII, sur le thème « Le temps est-il venu de regarder vers l’Est ? ».
→ Le samedi 5 avril, la conférence d’Yves Lacoste, père de l’école française de géopolitique sur « Quelle Eurasie? L’Eurasie et le Heartland selon Mackinder ».
→ Le samedi 5 avril, la conférence de Henri de Grossouvre, fondateur et délégué général du think tank européen Forum Carolus, sur
→ « L’Union Européenne entre Occident et Eurasie », en compagnie de Pierre Rousselin, journaliste au Figaro, spécialiste de géopolitique.
→ La visite surprise du nouveau maire de Grenoble, Eric Piolle, le samedi 5 avril ! (salué ici par Jean-François Fiorina, Directeur Adjoint de GEM).

Le festival c’était aussi…

→ Deux émissions de Marie-France Chatin en direct sur RFI.
→ Une exposition d’art avec le centre d’art Spacejunk.
→ Un stand de jeux de stratégie et de jeux de rôle

À propos du Festival de Géopolitique de Grenoble

Depuis 2009, Grenoble Ecole de Management (une école de la CCI de Grenoble), les Presses Universitaires de France et l’association Anteios organisent le Festival de Géopolitique de Grenoble dans les locaux de GEM. Au programme en 2014 :

→ Près de 100 conférences et tables rondes.
→ Une centaine d’intervenants parmi lesquels Yves Lacoste, le père de l’école française de géopolitique
→ 3 projections de films : « La Cicatrice, 20 ans après la chute du mur » ; « La Ruée vers l’Est » et « La Prise du pouvoir par Vladimir Poutine ».
→ Des ateliers : Une simulation de crise financière; un stand sur la BD géopolitique ; une exposition d’art ; une simulation de crise à l’ONU et un jeu de rôle historique.
→ Une forte actualité éditoriale : L’ouvrage « Géopolitique de la Russie » de Pascal Marchand publié aux Puf, ainsi que la remise de 3 prix récompensant les meilleurs ouvrages de géopolitique de l’année.

Communiqué