Campus
Partager sur

Journée nationale de l’Écoute : mobilisation des étudiants de l’ISCPA

Journée nationale de l’Écoute : mobilisation des étudiants de l’ISCPA
Partage
Partager sur Facebook

Les étudiants de l'ISCPA se mobilisent pour la journée nationale de l'Ecoute. Ils souhaitent récolter 30 000 euros pour l'ouverture d'un nouveau centre d'écoute

S.O.S Amitié, spécialiste de la prévention du suicide par l’écoute, mobilise une centaine d’étudiants en journalisme et communication de l’ISCPA pour recueillir les 30 000 € nécessaires à l’ouverture d’un nouveau centre d’écoute dans le nord de Paris.

L’association, qui assure une présence 24h/24 toute l’année, manque de moyens, et les 1 600 écoutants de S.O.S Amitié ne peuvent répondre aujourd’hui qu’à 1 appel sur 4. Ce nouveau centre d’écoute permettra de recevoir 10 000 appels de plus dès la première année.

Les étudiants de communication de l’ISCPA ont en charge la création et la mise en œuvre d’une campagne de récolte de fonds destinées à l’ouverture du nouveau centre d’écoute, tandis que des étudiants en journalisme, celle de la réalisation de plusieurs reportages en immersion, des portraits et des micros-trottoirs.

La fondation RATP, 2ème partenaire de S.O.S Amitié sur ce projet, offre une mise à disposition de 650 espaces d’affichage dans le métro parisien du 26 janvier au 1er février (campagne d’affichage d’une valeur de 30 000 €). 50 étudiants en deuxième année de communication de l’ISCPA concourent actuellement à la création de l’affiche finale qui sera sélectionnée par les différents partenaires.

« Cette campagne d’affichage à objectif de don est un challenge pour les étudiants » précise Nathalie Raveau, directrice des études de la filière communication. « Elle a pour objectif de sensibiliser le grand public et d’apporter une visibilité optimale aux vertus de l’écoute. »

« Je suis admiratif devant la prise de conscience de ces étudiants et leur mobilisation pour aider S.O.S Amitié à remplir pleinement sa mission de prévention du suicide et de lutte contre la solitude. Cette jeunesse apporte à S.O.S Amitié, qui a plus de 54 ans d’existence, une formidable énergie et une innovation prometteuse. » souligne Maxime Bonin, président de SOS Amitié Paris Île-de-France.

Christophe Malavoy, parrain de SOS Amitié, est particulièrement sensible à cet engagement étudiant. « En tant que parrain de S.O.S Amitié, je suis très touché de voir combien les élèves de l’ISCPA s’impliquent dans la recherche de financement pour créer un nouveau poste d’écoute dans le nord de Paris. La solitude, l’isolement et la détresse ne touchent pas seulement les personnes âgées mais de plus en plus de jeunes, auxquels l’association apporte un soutien important. Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les jeunes. C’est donc une urgence de trouver les moyens de leur venir en aide. La création d’un nouveau poste d’écoute, c’est à partir de la 3ème année plus de 20 000 appels supplémentaires qui peuvent être traités. Et donc des vies sauvées ou du moins soulagées. Un grand merci à leur action et à leur enthousiasme. »

Mireille Pallares, directrice de l’ISCPA, insiste sur l’importance du partenariat avec S.O.S Amitié qui, depuis 2013, « met en avant les valeurs de l’écoute dans l’enseignement de l’école, pour que cette écoute devienne un réflexe naturel chez les étudiants.»

S.O.S Amitié se mobilise aussi dans 19 autres villes :
Nice, Aix-en-Provence, Marseille, Dijon, Besançon, Montpellier, Rennes, St-Etienne, Angers, Metz, Lyon, Pau, Clermont Ferrand, Perpignan, Le Mans, Le Havre, Rouen, Toulon, Avignon

Communiqué