MCE est disponible sur
  • Orange 164
  • SFR 177
  • BBox 156
  • FreeBox 199
  • NumEricable 78
  • DartyBox 34
Campus
Partager sur

Mobilisés contre le décret Peillon, les enseignants de CPGE décrètent ce lundi 9 décembre journée « prépa morte »

Mobilisés contre le décret Peillon, les enseignants de CPGE décrètent ce lundi 9 décembre journée « prépa morte »
Partage
Partager sur Facebook

Loin d’être un coup de théâtre, son préavis ayant été déposé le 28 novembre dernier, la grève qui touche aujourd’hui la profession d’enseignants de classes préparatoires paralyse l’essentiel des CPGE françaises en ce début de semaine

S’il y a bien une catégorie de profs qui résiste plus que les autres à la tentation de se mettre en grève, c’est bien celle des intervenants en classes préparatoires. Mais visiblement, cette fois pour eux c’en est trop : le décret Peillon qui s’attaque à leur volume horaire sans que la fiche de paie suive leur reste en travers de la gorge.

80 à 90% de grévistes attendus ce jour

Avec des taux de grévistes importants – de l’ordre de 80% à 90% des effectifs sont mobilisés, selon les formations syndicales de la profession, Syndicat National des Lycées et Collèges / CSEN, le Snes et Force Ouvrière – ils sont en effet nombreux à dénoncer les incohérences qui leur font payer à eux le prix d’améliorations apportées à d’autres franges de la profession.

Car si les enseignants de CPGE étaient jusque-là les intouchables de l’Education Nationale, avec des volumes horaires adaptés à la haute exigence de leur volume de préparation des cours et du rendu de copies – une dizaine d’heures hebdomadaires – le projet de décret de Vincent Peillon entend bien changer les règles du jeu.

Dans ce dernier, il est en effet prévu d’alléger les volumes horaires des enseignants en APV, RAR, CLAIR et ECLAIR (appellations ayant remplacé l’acronyme ZEP en 2006-2007) quitte à réclamer aux profs de prépa en moyenne deux heures de plus par semaine, et davantage de missions à assurer par ailleurs dans le secondaire ce qui pourrait en outre constituer un frein à l’embauche des effectifs professoraux.

Une pétition unitaire en ligne contre le projet de décret Peillon a déjà réuni plus de 45 200 voix

Comme le déclare le président de l’association des Professeurs des classes préparatoires économiques et sociales à 20 minutes, il n’aura pas fallu assez de la mise en ligne d’une pétition ayant totalisé plus de 30 000 signatures – on dépasse aujourd’hui les 45 200 exactement – sur le portail petitions24.net pour contester le manque à gagner de 15 à 20% en termes salariaux qu’entraînerait l’augmentation de leurs horaires, faisant fi de toutes les heures sup’ perdues au passage.

Si une délégation était reçue lundi dernier au Ministère, les pourparlers ne font en définitive que commencer en ce qui regarde ce chantier. Le cortège de la principale manifestation parisienne part à 14h00 du jardin du Luxembourg et sera composé de nombreux élèves ayant rejoint le mouvement par solidarité. Pour mémoire, 2 000 CPGE représentant 85 000 jeunes sont assurées en France par quelque 8 000 enseignants.

T. C.

Sources : 20minutes , lexpress , bfmtv , digischool , petitions24 , challenges , Le Figaro , lesechos

Clique sur J’aime pour t’abonner à la page Facebook MCE

Clique sur "J'aime" pour t'abonner à la page Facebook MCE