MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
banniere-mauboussin
mauboussin
Partager sur

La séparation et le divorce peuvent-ils rendre plus heureux ?

Partage
Partager sur Facebook

Alors que près de 70% de français pensent qu’ils vivront toute leur vie avec la même personne, 1 mariage sur 2 finit par une séparation […]

Alors que près de 70% de français pensent qu’ils vivront toute leur vie avec la même personne, 1 mariage sur 2 finit par une séparation ou un divorce (55% à Paris).

Les signes annonciateurs d’une séparation

L’annonce d’une séparation peut prendre par surprise l’autre conjoint. Pourtant, lorsque l’intimité du couple se détériore, la situation est mal engagée. En dehors du sens « relation sexuelle », l’intimité englobe l’expression des sentiments, des discussions ou verbalisation de la souffrance ou des bons moments vécus. L’absence de partage de point de vue, une communication de plus en plus difficile, une certaine distance du conjoint… autant de signes qui doivent alerter l’autre.

En plus, le couple partage de moins en moins de moments purement intimes. La femme trouve de plus en plus d’excuses. L’homme, lui, souffre d’une certaine frustration par manque d’envie.

Un des ciments du couple, la communication permet de se connaître, de partager des idées, de voir l’avenir ensemble. Un couple au bord de la séparation ne partage plus de moments de communication. Ce signe indique une absence d’intérêt pour l’autre, un repli sur soi et surtout une manque total de volonté d’améliorer la situation.

La routine est souvent évoquée pour justifier le désintérêt de l’autre. Pourtant le rituel « horaire de travail, repas, école, dodo » assure l’intégration du couple et de la famille. En quelque sorte c’est une « bonne » routine. La « mauvaise », elle, déclenche la dégradation du couple. Ne plus accorder de moments, à deux, ne plus regarder l’autre indique que l’un des conjoints n’a plus de curiosité pour l’autre. Il ne le voit plus comme un objet de désir.

Les bénéfices du divorce

Malgré ces 3 grands signes annonciateurs du divorce, certains préfèrent rester en couple. Que ce soit pour les enfants, par peur de se retrouver seul(e) après de nombreuses années à partager son quotidien avec un autre, ou parce qu’il y a plus d’avantage à vivre en couple, il n’y a que des mauvaises raisons pour ne pas accepter le divorce.

Périr au sein d’un couple malheureux n’est pas la bonne solution. Au contraire, il y aura des conséquences directes sur les enfants et sur soi-même. Selon une étude de 2011 menée par l’Union des famille en Europe, 63 % des enfants sont reconnaissants de voir leurs parents heureux chacun de leur côté. A l’image d’Aurore, 35 ans, séparée de son mari depuis 2 ans qui n’a pas voulu reproduire le schéma familial : « Dès mes 12 ans j’ai vu mes parents se disputer sans arrêt. Tout ce que faisait mon père était mal. Tout ce que ma mère disait était destructeur pour mon père. Je leur ai toujours demandé de divorcer. Ils ont refusé à cause de moi. Ce couple a perduré, jusqu’au décès de papa, dans un silence et des violentes disputes qui ont marqué à jamais la jeune fille et jeune femme que j’étais. ».

Après le divorce, les moments passés avec les enfants ne seront, en grande majorité, que bonheur. Et les parents prendront plus de plaisir à partager du temps avec eux.

Le divorce n’est pas un échec !

Le divorce ne doit pas être vécu comme un échec. En amour, on ne peut pas raisonner en terme de réussite ou de défaite. Cette épreuve douloureuse est un tremplin pour se trouver, s’accomplir. Elle s’ajoute simplement aux étapes de la vie. Chacun a poursuivi sa route sans l’autre.
Le passé commun doit devenir de bons souvenirs. Rejeter la partie de cette vie, c’est nier une partie de sa propre identité.

Alors que le ménage a été une étape de construction de soi, le divorce est une occasion de reconquête et d’émancipation de soi. On se redécouvre dans la solitude, dans de nouvelles habitudes, dans de nouvelles activités sociales. On grandit heureux.

Lors d’une prochaine relation (il ne faut pas fermer la porte à une aventure à deux), on sera une autre personne plus épanouie. Et peut-être aussi que cette histoire durera toute la vie avec des codes et des règles qui conviendront à ce que l’on est devenu.


Les facettes de l'amour: La séparation et le… par MCETV

Réjane-Ludivine Rothier