MCE est disponible sur
  • Orange 164
  • SFR 177
  • BBox 156
  • FreeBox 199
  • NumEricable 78
  • DartyBox 34
banniere-mauboussin
mauboussin
Partager sur

Amour, parents, beaux-parents: comment éviter que la famille devienne une barrière dans le couple ?

Partage
Partager sur Facebook

Lorsqu’une relation s’officialise, nombreux sont les amoureux qui redoutent la rencontre avec les parents. Par de stress, MCE vous aide à relativiser !

« On choisit pas sa famille », chantait Maxime Le Forestier. Ni celle de l’autre… Une réalité qui rend parfois les relations compliquées au sein d’un couple. Qu’on soit resté trop proche de sa propre famille, qu’on manque de recul sur les qualités et les défauts de ses parents, qu’on ne sache pas leur dire non ou fixer des limites… autant de situations qui peuvent porter préjudice à l’harmonie de sa vie de couple.

Savoir couper le cordon avec ses parents

Aller déjeuner tous les week-ends dans sa famille, partir systématiquement en vacances dans la maison familiale… Ces moments auxquels nous sommes parfois attachés depuis l’enfance peuvent vite devenir une obligation hautement contraignante pour la personne qui partage notre vie. Astrid, chef de projet marketing, en a fait les frais : « Lorsque j’ai rencontré Benoit, il avait l’habitude de déjeuner tous les dimanches midis chez sa mère.»

«Une tradition que celle-ci avait imposée à ses trois fils et qu’elle entendait bien sûr perpétuer. Manque de chance, lors des présentations, nous n’avons pas vraiment accroché l’une avec l’autre. Aussi très vite, ce rendez-vous est devenu pour moi une punition. Impossible de partir en week-end, d’organiser un goûter avec des amis, d’aller au cinéma… J’en ai d’abord parlé à Benoit, qui n’a rien voulu entendre, puis j’ai décidé de ne plus venir. »

«Pour éviter que cette situation problématique ne brise notre couple, nous avons fini par trouver un terrain d’entente : Benoit continue à appeler sa mère tous les jours, mais dorénavant il ne déjeune plus chez elle que tous les 15 jours, pas plus ! Quant à moi, je viens une fois par mois, ce qui nous laisse maintenant la possibilité de partir en week-end ! ».

Savoir reconnaître les défauts et qualités de chaque famille

Excédé par votre belle-sœur qui apporte le goûter à l’improviste ? Certes son arrivée ne tombe pas toujours au bon moment, mais sachez tout de même apprécier la gentillesse de son attention. Idem avec votre propre famille : s’il est toujours utile d’être lucide sur les défauts de ses parents, notamment pour comprendre les réserves que peut avoir votre conjoint(e), cela ne doit pas pour autant vous faire oublier les qualités que vous avez toujours appréciées chez eux ! Et le jour où vos parents deviendront grands-parents, ils pourront même devenir de précieux alliés, en gardant par exemple vos enfants pour vous permettre de passer un week-end en amoureux…

Poser ses limites et trouver le bon rythme

Les psychanalystes ne cessent de le répéter : bien souvent, c’est le manque de communication ou la manière de dire les choses qui crée des situations compliquées dans les familles. Parler est donc le maître-mot. Vous en avez assez des réunions familiales qui durent des heures sans pouvoir mettre le nez dehors. Dites-le. Vous ne supportez plus que votre belle-mère s’occupe du linge de votre amoureux, dites-le. Et vous n’appréciez plus que votre beau-père vous explique comment bricoler ? Dites-le lui. Que votre belle-sœur parle sans cesse de l’ex de votre compagnon avec qui elle est demeurée très amie ? Là encore, dites-le lui, mais avec tact. L’important étant que chacun s’y retrouve. Enfin, en ce qui concerne les rendez-vous familiaux, n’hésitez pas à donner vos dates, dire ce qui est possible pour vous et ce qui ne l’est pas, fermement mais poliment.


Amour, parents, beaux-parents: comment éviter… par MCETV