MCE est disponible sur
  • Orange 164
  • SFR 177
  • BBox 156
  • FreeBox 199
  • NumEricable 78
  • DartyBox 34
Découvertes
Partager sur

Espace: la Chine veut s’installer sur la face cachée de la Lune

Espace: la Chine veut s'installer sur la face cachée de la Lune
Partage
Partager sur Facebook

Le Conseil des affaires de l'État chinois annonce un bilan spatial globalement très positif. Mais aussi de nouveaux projets dans son exploration de l'espace

Globalement positif. Voilà comment est décrit le bilan spatial 2016 de la Chine par son Conseil des affaires d’État. Le pays a profité de l’annonce de son bilan, mercredi dernier, pour affirmer ses projets de conquête de l’espace. On apprend que la Lune est dans le collimateur des chinois, qui souhaitent ensuite se propulser vers Mars.

La Chine prépare une nouvelle station orbitale

Tout d’abord, rappelons les différents objectifs de la Chine. Ce grand pays asiatique souhaite former une station spatiale permanente autour de la Terre. Comme la Station Spatiale Internationale, où est actuellement en mission notre cher astronaute Thomas Pesquet ! Lancé en septembre dernier, le module spatial Tiangong 2 est occupé depuis octobre dernier par deux astronautes chinois. Leur mission, préparer la construction de la future station orbitale chinoise d’ici 2024. La même année où l’ISS doit terminer sa mission.

Lire aussi  Elon Musk réussit à faire atterrir sa fusée debout sans emcombre

La Lune : objectif capital pour l’exploration de l’espace

Pendant que la station orbitale est en construction, les autorités ont fait savoir qu’ils visaient le satellite naturel de la Terre. L’objectif ? Installer une base de recherche sur la face cachée de la Lune. Pour pouvoir explorer et sonder l’espace, les chinois doivent s’installer sur ce petit corps céleste. Le choix d’être sur la face cachée est stratégique, mais aussi technique. Les ondes émises tout autour de la planète sont susceptibles de perturber les observations des radiotélescopes. De plus, notre atmosphère bloque toute une gamme d’ondes, à savoir tout ce qui est au-dessous de 30 Mhz. Une grande partie de l’espace est donc cachée pour les télescopes terrestres. D’où le choix de la Chine de s’installer sur la face cachée de la Lune, les perturbations seront quasi-inexistantes. L’agence spatiale chinoise prévoit une mission : Chang’e 4, d’ici 2018.

Lire aussi  Elon Musk réussit à faire atterrir sa fusée debout sans emcombre

Objectif Mars ?

La mission de Chang’e 4 sera multiple. Tout d’abord une analyse du terrain aux alentours du lieu d’atterrissage. Diverses expériences seront menées sur certains échantillons afin de « mieux comprendre l’histoire et la formation de la Lune », précisent les autorités Chinoises. Les tests permettront probablement aussi de déterminer la présence de minéraux exploitables dans le futur. Et ce, malgré le risque de rompre le traité de l’espace. Chang’e 4 devrait remplacer Chang’e 3, prévu à l’origine en 2015.

Si les Chinois visent actuellement la Lune, certains responsables laissent entrevoir une plus grande ambition. Dans les 5 ans qui viennent, ils visent Mars. Comme toutes les autres nations. Une sonde est d’ailleurs prévue pour 2020, avec un atterrisseur. Le but est de ramener sur Terre des échantillons du sol martien, avant même la NASA.

Lire aussi  Elon Musk réussit à faire atterrir sa fusée debout sans emcombre

Enfin, des sources officieuses au sein du gouvernement chinois « viseraient la ceinture des astéroïdes ainsi que Jupiter et ses lunes », rapporte L’Obs.

Clique sur "J'aime" pour t'abonner à la page Facebook MCE