MCE est disponible sur
  • Orange 164
  • SFR 177
  • BBox 156
  • FreeBox 199
  • NumEricable 78
  • DartyBox 34
Découvertes
Partager sur

Etudiants: comment bien choisir votre mutuelle animaux ?

Partage
Partager sur Facebook

Vous êtes étudiants et vous avez un chien ou un chat. MCE vous donne le bon plan pour ne pas se ruiner quand ils sont malades avec la mutuelle pour animaux

Comme les Français en général, les étudiants sont particulièrement nombreux à posséder un animal de compagnie. Chien, chat, et aussi lapin nain, ces animaux à poil ont toutefois un coût qui est loin d’être négligeable dans un budget estudiantin, en particulier en cas de maladie. Comment se prémunir d’une dépense qui peut aussi atteindre plusieurs centaines d’euros ?

Mutuelle animaux, pour quoi faire ?

Avoir un chat ou aussi un chien c’est agréable. Cela contribue aussi à un certain confort de vie et à retrouver la plénitude après les cours quand on est étudiant. Toutefois, comme tout être vivant, un animal de compagnie peut aussi tomber malade ou se blesser. Là où le bat blesse, c’est que la moindre visite chez le vétérinaire a un coût qui est aussi loin d’être anodin pour un budget d’étudiant.

Ainsi, dans l’Hexagone, on dénombre 8 millions de chiens et encore davantage de chats. Or, ils ne sont que 3% à bénéficier d’une couverture pour les soins vétérinaires, contre 10 fois plus chez nos voisins d’outre-Manche et aussi 25 fois plus en Suède.

Or, avoir un animal de compagnie implique de s’occuper de lui quand il en a besoin, ce qui est obligatoirement le cas au fur et à mesure qu’il prend de l’âge.

Or, en raison du coût trop important des soins vétérinaires, il a été démontré que les étudiants n’ayant pas contracté de mutuelle animaux n’ont d’autres choix que de se rendre chez le vétérinaire qu’en cas d’urgence. Résultat, des chats ou aussi des chiens qui s’y rendent deux fois moins souvent quand leur maître n’a pas de mutuelle animaux par rapport à ceux qui en possèdent une.

Quels critères pour une mutuelle animaux

La mutuelle animaux permet aussi une prise en charge de tout ou partie des soins vétérinaires de votre compagnon à poils préféré, le tout pour une cotisation peu coûteuse. Toutefois, il convient aussi de la choisir judicieusement en portant une attention toute particulière aux points suivants : Pourcentage de prise en charge : tous les contrats n’offrent pas une couverture intégrale.

Cotisation en fonction de l’âge : quand un animal est jeune, il est peu probable qu’il tombe malade. En vieillissant, la donne change et certains contrats peuvent aussi avoir des restrictions. Prêter une attention particulière aux petites lignes.

Zone de couverture : généralement, vous êtes aussi couvert pour les soins vétérinaires en France.

Si vous êtes amené à quitter le territoire, assurez-vous aussi de toujours bénéficier d’une prise en charge de votre animal à l’étranger.

Clique sur "J'aime" pour t'abonner à la page Facebook MCE