MCE est disponible sur
  • Orange 164
  • SFR 177
  • BBox 156
  • FreeBox 199
  • NumEricable 78
  • DartyBox 34
Découvertes
Partager sur

4ème Baromètre Appartager.com : la colocation en France, Bilan 2014

4ème Baromètre Appartager.com : la colocation en France, Bilan 2014
Partage
Partager sur Facebook

Avec plus de 2% d’augmentation entre 2013 et 2014, le loyer en colocation atteint désormais 443€ en moyenne sur l’année. Si la hausse est nette et régulière depuis maintenant trois ans, elle reste relativement modérée dans la plupart des grandes agglomérations :

· Paris : +1,45% à 558€. La capitale affiche une augmentation des loyers linéaire durant les trois premiers trimestres, puis une stabilité au quatrième ;
· Nice : +1,04% à 484€. Après une chute au deuxième trimestre (-3,31%), les prix retrouvent un sursaut d’énergie au troisième (+6,2%) ;
· Marseille : stable à 422€. La deuxième commune la plus peuplée de France connaît une baisse considérable au premier trimestre (-5,86%), puis une augmentation régulière ensuite, jusqu’à reprendre la moyenne annuelle 2013 ;
· Bordeaux : +1,5% à 406€. A Bordeaux, l’évolution des loyers est particulièrement marquée au dernier trimestre (+4,95%) ;
· Toulouse : +1,35% à 374€. Après une baisse relative au premier trimestre (-2,89%), Toulouse rattrape son retard de manière régulière tout au long de l’année.

Paris reste la deuxième ville la plus chère d’Europe, après Londres qui affiche un loyer moyen de 826€ en colocation. Nice occupe la quatrième place sur le podium européen, derrière Milan (512€), mais loin devant Rome (462€), Madrid (370€) ou Barcelone (353€).

Qui augmente les prix des appartements en colocation

Si en 2014 le loyer moyen en colocation a augmenté en France, il est intéressant d’observer qui influe sur cette hausse, et dans quelles proportions. A l’origine de la grande majorité des offres de chambres à partager, ce sont les colocataires eux-mêmes qui ont le plus fait grimper les prix cette année : +2,53%. Les propriétaires ont quant à eux très peu augmenté leurs loyers : +0,69%. Tout en restant minoritaires sur le marché de l’offre en colocation, les agences tirent également les prix vers le haut : +1,85%. Notons en outre que ces mêmes agences pratiquent les tarifs les plus élevés, avec une moyenne de 493€ en 2014, soit bien au-dessus des 443€ du loyer national de référence.

Les budgets augmentent moins vite que les loyers : +0,82%

Alors que les prix observés sont en hausse de plus de 2% cette année par rapport à 2013, le budget des colocataires n’augmente que de 0,82%. 488€ : c’est la somme moyenne qu’ils ont dédié au paiement de leur loyer en 2014.
Malgré cette tendance globale, les budgets ont montré un net affaiblissement en milieu et en fin d’année. On remarque ainsi un repli significatif au troisième trimestre (-4,58%), qui peut être en partie expliqué par la saison estivale et l’arrivée sur le marché des étudiants qui ont moins de ressources que les actifs. Mais la baisse du quatrième trimestre est plus étonnante. Et elle est flagrante dans toutes les grandes agglomérations françaises :
· Paris : +1,39% à 578€. Avec un budget moyen en hausse par rapport à 2013, et au-dessus de la moyenne nationale ainsi que du loyer de référence pratiqué dans la capitale (558€), les colocataires parisiens subissent pourtant une dégradation notable au dernier trimestre (-3,16%) ;

· Nice : +0,76% à 478€. A Nice, les budgets enchaînent des hauts et des bas tout au long de l’année, pour chuter franchement au quatrième trimestre (-4,3%) ;

· Marseille : +2,37% à 428€. Marseille affiche la plus forte hausse entre 2013 et 2014, mais finit également sur une baisse marquée (-2,8%) ;

· Lyon : +0,79% à 430€. L’agglomération lyonnaise rompt avec la propension des autres grandes villes en opposant une stabilité des budgets au quatrième trimestre

· Toulouse : -0,19% à 400€. Toulouse semble essuyer une baisse régulière et durable cette année (-3,19% au dernier trimestre).

Etudiants, professionnels, retraités : quel budget pour quel profil ?

Si l’ensemble des ressources « loyer » des colocataires est à la hausse, c’est dans des proportions différentes selon leur profil. Le budget des étudiants a augmenté de 1% en 2014 pour atteindre une moyenne de 478€, malgré une forte baisse au troisième trimestre (-5,83%). Les actifs maintiennent un niveau élevé avec 527€, et en nette augmentation (+2,33%). Ce sont les seniors qui disposent des moyens les plus faibles (437€), cependant en légère hausse par rapport à 2013 (+1,63%).

« Les chiffres de cette étude nous enseignent principalement deux choses. D’une part, les tarifs des loyers pratiqués en colocation sont en hausse constante depuis trois ans, bien qu’à des degrés différents selon les villes. D’autre part, les budgets augmentent également, mais proportionnellement moins vite que les prix. Comme pour le marché de la location traditionnelle, le rapport de force est plutôt en faveur des propriétaires et des agences. Toutefois, la particularité est ici que les colocataires occupants eux-mêmes participent fortement à cette tendance. », conclut Karim Goudiaby, CEO d’Appartager.com.

Communiqué

Clique sur "J'aime" pour t'abonner à la page Facebook MCE