MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Découvertes
Partager sur

Facebook: les boutons « J’aime pas » lancés sur la plateforme Messenger

Facebook: les boutons
Partage
Partager sur Facebook

Facebook le lance enfin, le bouton "j'aime pas". Le pouce baissé fait donc enfin son apparition... Mais seulement sur Messenger.

Certains utilisateurs de Facebook les avaient réclamés… Mais ils n’étaient toujours pas là. Les boutons « j’aime pas » vont cependant faire leur apparition sur le réseau social le plus fréquenté. Si Facebook avait cependant mis au point plusieurs réactions pour concurrencer le fameux « j’aime », cela ne semblait pas suffire. Attention, ce nouvel emoji n’est cependant disponible que sur Messenger.

Un bouton « j’aime pas », mais en place sur Messenger

Si Facebook multiplie les émojis, c’est avant tout pour avoir une idée plus détaillée de l’activité des internautes. Depuis le lancement, c’est le coeur qui la réaction la plus utilisée. Techcrunch confirme donc que les réactions négatives sont de plus en plus utilisés. Du coup, sur Messenger « Facebook a enfin un bouton « j’aime pas », mais ce n’est pas ce que vous attendez », explique le site internet. Ajoutant ensuite: « Comment vous répondez à un message spécifique dans le fil d’une conversation rapide? Facebook veut que vous attachiez des émojis aux messages de vos amis de la même façon que vous le faites avec leurs publications sur leur mur ».

Sur l’article de Techcrunch, un responsable de Facebook explique cette prise de décision. « Nous essayons toujours de rendre Messenger plus amusant et d’améliorer l’engagement », déclare-t-il. Expliquant par la suite que « c’est un petit test où nous permettons à des gens de partager un emoji qui représente le mieux leur sentiment à propos d’un message ». En cas de succès de ce nouvel émoji, cette option pourrait se populariser à l’ensemble des utilisateurs.

Facebook se met au niveau des autres plateformes

Techcrunch explique cependant que la signification de ce « j’aime pas », est surtout perçu comme un simple « non ». Messenger est avant tout une plateforme qui sert à communiquer entre utilisateurs. Ce sont donc des données personnelles et privées qui vont permettre de tester ce nouveau bouton. Le succès des émojis est sans conteste une avancée dans le monde de la communication sur internet. Du coup, il y a fort à parier que ce type de nouveautés se développe rapidement sur le réseau social. Facebook s’inspire souvent des autres réseaux sociaux. Les Facebook Stories par exemple, sont une copie des stories de Snapchat.

Vidéo recommandée pour vous