MCE est disponible sur
  • Orange 217
  • SFR 177
  • BBox 156
  • Free 237
  • Numericable 78
  • Darty Box 117
Découvertes
Partager sur

Espace: un signal radio mystérieux identifié par des scientifiques

Partage
Partager sur Facebook

Un mystérieux signal radio, provenant des confins de l'espace et découvert en 2007, vient d'être identifié par des scientifiques

E.T. téléphone maison ? En 2007, des astronomes ont identifié de forts signaux radios provenant d’une galaxie lointaine. Très lointaine. Ces signaux venus de l’espace étaient alors un véritable mystère. Mais bonne nouvelles, les scientifiques sont enfin parvenus à identifier l’origine de ces ondes radio. Elles proviennent d’une galaxie naine, située à 2,5 milliards d’années de notre planète.

Un signal envoyé depuis le fin fond de l’espace

« Cette découverte ouvre vraiment les portes d’une nouvelle ère de la science et de l’exploration. » A expliqué le professeur Sarah Burke-Spolaor lors de la réunion de l’Union américaine d’astronomie, mercredi 4 janvier, au Texas (États-Unis). Elle est l’une des astronomes en charge de ce projet. Rassurant ? Ou réconfortant ? Quoi qu’il arrive, cela va donner un coup de boost aux recherches de la vie dans l’espace.

Ces signaux, appelés FRB, sont très rares et ne durent que quelques millisecondes. Ils sont donc rapide, mais suffisamment puissants pour être détectés puisque Mashable explique qu’ils émettent « autant d’énergie que 500 millions de soleils ». Repérés par des astronomes pour la première fois en 2007, leur origine était une véritable énigme. La coupable serait FRB 121102, une étoile à neutrons (un corps céleste issu de l’effondrement d’une étoile massive). Celle-ci est située dans une galaxie naine, à 2,5 milliards d’années de la Terre.

La source des signaux radios est très « étrange »

Toutefois, la source des FRB est très mystérieuse pour les astronomes. « La galaxie d’où proviennent ces signaux est toute petite… C’est très étrange », a expliqué l’astronome Shriharsh Tendulkar au journal scientifique Nature. En effet une si petite galaxie, perdue au fin fond de l’espace, a « peu de chance de contenir suffisamment d’étoiles capables d’émettre un signal aussi fort. »

Bien qu’ils savent d’où vient le signal, les astronomes du projet sont toujours sceptiques quant à ce qui peut bien l’émettre. Contrairement aux scientifiques qui affirmaient, en octobre dernier, avoir reçu 234 signaux extraterrestres.
Crédits photo : Universal Images Group, Getty Images.

Vidéo recommandée pour vous